Prius II - 2800 Km

ESSAI PRIUS - Premier voyage écologique en Prius II

1er parcours : Lyon - Le Puy - La Malène (Gorge du Tarn)

Coté chargement des bagages: Dans la Prius vous avez deux coffres superposés. Le coffre inférieur est situé au-dessus de la roue de secours, les outils de changement de roue étant positionnés dans des creux à leur forme, vous disposez donc d'un premier coffre permettant de stocker tout ce qui n'est pas très esthétique: Tout mon matériel informatique et mes documents de travail. Ma grosse valise a pris sa place au dessus, un couvercle ergonomique fermant parfaitement l'étage inférieure. La Valise prend place s'en problème ainsi qu'un gros sac de sport. Il reste encore de la place, en particulier dans un petit coffre (secret...) dans lequel je place ma trousse d'urgence et un Kway. Un petit rideau vient masquer tout le contenu du coffre. Les sièges arrières restent donc libres, c'est super pour ne pas attirer l'attention avec du contenu.

Le parcours s'est fait sous pluie battante dans un décor de champs grillés par la chaleur et le manque d'eau...

Coté Prius, j'ai choisi d'éviter les autoroutes histoire de roder un peu la Prius. Les petites routes de l'auvergne constituent un scénario idéal pour évaluer sa tenue de route.

Coté itinéraire, je pars sans carte histoire de tester l'efficacité du GPS de la Prius.

Sans avoir lu le mode d'emploi, je constate que le GPS n'est pas du tout intuitif, l'ergonomie en particulier la suite des menus est d'un lourd... Le GPS commence par défaut par vous demander une rue, il faut donc cliquer sur ville, puis la valeur par défaut n'est pas la bonne... il faut cliquer sur Entrez la ville... Enfin vous entrez les lettres, chic le village "La Malène" est connu mais pas l'adresse de mon Hôtel que je viens de réserver au hasard en téléphonant chez "Relais et Château"

Départ de Lyon 15H00 avec bouchons causés par les travaux du pont de la Mulatière, puis c'est Saint Etienne, le Puy, L'Auvergne et ses petites routes.

Côté conduite, la Prius est vraiment facile à vivre, elle colle à la route et enchaîne les virages (un vrai plaisir) avec des reprises extraordinaires même sans enfoncer l'accélérateur (rodage oblige). Je commence à découvrir les 4 très curieux régimes moteur:

  • Le mode ralenti (exemple au feu rouge juste avant de s'arrêter) - 10% du temps de parcours

  • Le mode économique (moteur inaudible) vous permet de rouler sur le plat jusqu'à 130 km/h en régime stabilisé. 60% du temps parcours. Le niveau sonore véhicule est tellement faible que vous entendez toutes les autres voitures bien au-dessus du bruit de fond mécanique (je pense qu'il doit s'agir du couplage planétaire entre moteur électrique et moteur essence). Aucun bruit aérodynamique en absence de vent donc de turbulence.(voir plus loin test dans la région ventée de Narbonne)

  • Le mode accélération (moteur audible) niveau sonore faible avec un ronronnement très rond, bref un peu comme un V6 à basse vitesse. 15% du temps de parcours.

  • Le mode "moulin à café" (5000 tr/min) 5% du temps, ce mode s'enclenche dans 3 cas:

    • Cote plus de 3% sur autoroute pour maintenir les 130 km/h

    • Sur route grosse montée route de montagne

    • Démarrage en trombe... ou pour doubler rapidement

      A ce régime, le moteur perd visiblement son côté économique sur les tableaux d'analyse de consommation, en temps que conducteur il vous suffit de relâcher un peu l'accélérateur pour quitter ce mode. Sur autoroute réduire à 120km/h en grosse montée suffit. Sur col de montagne c'est plus difficile surtout si la batterie est en dessous des 2/3. Le son du moteur fait un peu penser qu'il est temps de changer de vitesse...

Pour compléter l'explication, il faut savoir qu'il n'y a pas de changement de vitesse ni de boite automatique sur la Prius II. C'est le moteur électrique qui en permanence par sa vitesse de rotation met le moteur de 1497Cm3 de 57Kw (78ch) au régime adapté: économique, meilleur couple ou pleine puissance. Il n'y a aucune secousse ou rupture d'accélération sur le changement de mode. Ce moteur n'a rien à voir avec un moteur à essence ordinaire: Il fonctionne sur le cycle de Miller (ou cycle Atkinson), avec une chambre de combustion à volume variable. La soupape d'admission se ferme plus tard, il y a donc un léger refoulement coté admission et la soupape d'échappement s'ouvre plus tard pour faire travailler toute la détente, il y a donc une course utile du piston plus longue en détente qu'en admission. Ce type de moteur à meilleur rendement n'étant pas compatible avec des boites de vitesse car son fonctionnement est trop pointu. Il est par contre parfaitement adapté à la transmission variable imaginée par Toyota

La seule légère vibration, c'est au feu rouge une seconde après avoir stoppé le véhicule vous sentez le moteur caler. Cette sensation de caler au moment de partir il faut s'y habituer mais le moteur électrique et bien là pour vous faire partir sans le moteur à essence. Vous ressentez à peine le moteur à essence qui démarre quand vous arrivez en fin d'autonomie de batterie (<1/4) ou que vous dépassez ce que le moteur électrique peut encaisser.

Le moteur électrique de grosse puissance de 50 Kwatt, permet de faire monter rapidement le véhicule en dessous de 50km/h sur des pans inclinés (Ex sortie de parking souterrain, rampe de garage) sans aucune difficulté en mode EV. Le côté impressionnant c'est que la batterie peut être vider en moins de deux minutes (Ex: sortie de parking souterrain 6 étages en mode EV et recharger en également en moins de deux minutes (ex une grosse descente en mode B) Cette batterie est donc proche d'un condensateur coté puissance.

Côté conduite, tout cela est complètement transparent. Coté puissance, la Prius réagit aussi vivement qu'une voiture équipée d'un moteur de 2,5l grâce au gros apport de puissance du moteur électrique de 50 kw (68 Ch). La puissance totale disponible résultante est de 82 kw (110 ch) à partir de 85 km/h pour un poids de 1300 kg. Le constructeur annonce 10,9s pour passer de 0-100km/h et une vitesse maxi de 170km/h (inutile). Le CX de 0,26 est excellent, un béquet et un extracteur d'air sur les roues arrières digne des véhicules de compétition. Le soubassement plat permet aussi un certain effet de sol.

Bref les kilomètres défilent guidés par le GPS et surtout son guidage vocal (la partie qui sauve ce GPS) où j'apprécie particulièrement le rappel vocal dans les ronds points à 10 mètres avant la bonne sortie.

Arrivée 22H à La Malène au magnifique "Relais des Monts" à 22h00, un lieu rare "Relais et Château" à 2 chambres et une suite dans un parc de 250 Hectares. Bref après le silence de la Prius le silence absolu, aucun vis à vis à perte de vue (plus de 30Km...)

Le lendemain, parcours des gorges du Tarn en direction de Millau avec le beau temps. La Prius visite le viaduc de Millau par-dessous et sur les cotés puis l'on part à l'assaut des gorges et des Chaos. Retour à notre paradis de la Malène au "Relais des Monts". A découvrir le site officiel de cet Établissement que je vous conseille pour vous cacher et vous reposer. "Prestation très haut de gamme" qui compte tenu de sa situation "géographique" à très faible densité de population est finalement très abordable pour un parc de 250 hectares rien que pour vous. L'accueil des propriétaires de ce site exceptionnel vous enchantera. Le petit-déjeuner est inoubliable.

Les chagrins vont me dire que c'est bien une folie cet hôtel: j'ai fait mon calcul le supplément est intégralement couvert par l'économie d'essence de ma Prius! Alors selon vous, l'idéal c'est de rouler dans un 4x4 et coucher dans un 2 étoiles ou de rouler en Prius et s'offrir un quatre?

Deuxième parcours: Millau - Bordeaux

Départ, pour la côte atlantique avec un détour pour passer sur le Viaduc via l'A75 inconnue du GPS..., puis c'est Roquefort, Alban, Albi. N'ayant aucune idée sur la qualité de la jauge d'essence et l'autonomie restante je décide de faire le plein "au supermarché", il reste 2 barres sur la jauge. Kilométrage parcouru depuis le premier plein: 587,5 Km je rentre 35,68 litres soit 6,073 l/100. Il restait donc presque 9 litres de quoi faire 150 Km. Je suis un peu déçu par ce premier bilan mais je pense que le rodage n'est pas fini (soyons patients) et un doute sur le premier remplissage du réservoir car le pistolet déclenche de manière aléatoire sans que l'on puisse vraiment savoir si le réservoir est plein.

Dans la moyenne vallée du Tarn, les variations de dénivellation sont importantes et cela me permet de faire un premier constat, la batterie de la Prius n'a pas une capacité suffisante pour absorber l"excès d'énergie d'une descente de col de plus de 300 mètres de dénivelé.  Dans le tableau "Airbus", lorsque la batterie passe au vert fluo et que la dernière barre est pleine il ne reste que très peu de capacité d'accumulation, puis brusquement le frein moteur la manette "B" ne marche plus et les ingénieurs de Toyota ont imaginé une alternative en faisant mouliner le moteur à essence "mais cela consomme de l'essence"...

Visite de la côte atlantique, la dune du Pyla, Le bassin d'Arcachon, Les vignobles bordelais, la ville de Bordeaux au bout de 2 jours et 732,5 Km le plein est fait à Libourne en forçant 37,19l, soit un chiffre bien meilleur de 5,07l/100. Dans les embouteillages du Cap Ferret (100 Km de bouchons) les tableaux de consommation m'ont donné le chiffre extraordinaire de 2,4 litres sur 80 Km. Dans les bouchons j'ai systématiquement utilisé le "B" pour ralentir avant chaque arrêt. Chaque soir, les retours à notre hôtel  ont été faits sur un parcours autoroutier à vitesse soutenue. 5,07 litres est donc une moyenne entre bouchons, route de campagne et autoroute. Sur autoroute à 130 km/h à vitesse constante sur plat la consommation se stabilise à 6,2 l/100 avec clim en marche. La climatisation étant électrique via la batterie il est difficile sur une courte distance d'évaluer son impact sur la consommation. Elle est sûrement en dessous de 0,4 l/100. (Chiffre à affiner).

Le lendemain, visite des Landes: Sabres, Mimizan, Biscarosse et le mémorable restaurant de la Salie un soir dans les pinèdes.

Troisième parcours: Bordeaux - Riez (Basse Alpes)

Le 7/8/2005, gros parcours en perspective 744 kilomètres dans la journée donc 650 d'autoroute. Un bon test pour mesurer les qualités grandes routières de la Prius. Départ 10H00 de Bordeaux le GPS me donne 6 heures de route, compte tenu des pauses je ne pense pas pouvoir arriver avant 20 Heures. En entrant sur l'autoroute le GPS m'indique à 471Km prendre à droite!

Il faudra, doubler Toulouse, puis la citadelle de Carcassonne, Montpellier (on fait le plein ici 41,78 l une barre à la jauge) pour 708 Km soit 5,9 l/100) et enfin Nîmes pour comprendre que la sortie proposée à Bordeaux était de prendre l'autoroute d'Arles. Le parcours s'est fait à 130km/h au régulateur de vitesse.

Comportement au vent latéral de la Prius. Deux effets notoires, la trajectoire de la Prius est impactée par les rafales et nécessite une correction au volant pour tenir la voiture. La consommation augmente car l'écoulement de l'air devient turbulent (et bruyant). Je constate une augmentation de 0,5l/100 malgré un vent trois quarts arrière ou de côté. Je trouve cela curieux compte tenu que la voiture n'est pas haute. (1,49ml)

Juste avant Riez, dans les virages de Gréoux les Bains à Saint Martin de Brome nous traversons un feu de forêt et sommes rapidement bloqués pour laisser opérer les pompiers. Une belle frayeur car étant bloqué sur la route au milieu des voitures je n'avais pas envie de laisser ma Prius toute neuve en proies des flammes...

Il nous a fallu franchir une autre zone d'incendie pour rejoindre Riez, malgré une heure perdue dans les incendies nous arrivons à 17Heures 30. L'estimation GPS était donc correcte.

Conclusion: les kilomètres ont été avalés en musique sans grosse fatigue et sans mal de dos. La Prius est donc une grande routière.

La dernière journée de vacances sera consacrée à une promenade test aux petites routes de montagne. Vingt kilomètres à l'aller pour rejoindre une ferme isolée d'un apiculteur et acheter son miel de lavande sauvage à plus de 1300 mètres d'altitude. Allez au moteur à essence. Les 20 Kilomètres de retour ont été faits en mode EV ou mode normal au-dessus de 50 km/h sans que le moteur à essence ne se mette une seule fois en route. Résultat 4,8 litres au 100 sur 40 Km bien que l'on en fut à 9.5l au 100 à l'arrivée à la ferme en altitude. On s'est même payer le luxe de passer par le centre du petit village de Roumoule pour acheter le journal et aussi passer par Riez avant de rentrer. Les 2 haltes ont nécessité de monter des côtes à l'électricité en mode EV. La configuration des successions de descentes, de faux plats et de légères montées étant probablement idéales pour optimiser la capacité de la batterie. Les freins ont été utilisés que 3 ou 4 fois dans la descente. Ceci démontre que le système de la Prius permet de récupérer l'énergie supplémentaire consommer pour monter à la descente.

Quatrième parcours: Retour sur Lyon

Le retour sur Lyon via Sisteron et la vallée de la Drôme s'est fait sans refaire le plein (il me reste 2 barres) l'ordinateur affiche 4,9 litres au 100 sur les 496 derniers kilomètres dont 140 Km d'autoroute à 130 Km)

Ma Prius affiche 2800 Km au compteur parcouru en une semaine, on frôle la perfection pour un véhicule écologique sur grande distance. Dommage que l'ergonomie du GPS et la qualité de son affichage soient en net retrait par rapport à la prestation globale du véhicule.

15 août 2005 - Sortie de la Prius sur 6 Km

Objectif: Faire la mesure précise de sa consommation sur les 6 premiers Km à froid en vu de remplir le tableau comparatif des consommations des deux filières hybrides.

Conditions:

  • Moteur froid, sortie garage en mode EV (Appuie en moins de 10 secondes pour empêcher le démarrage du moteur)

  • Vitesse 50 km/h max - Arrêt au feu - Mesure de la vitesse au TomTom Go le GPS de la PRIUS n'ayant pas cette fonction.

Au passage je constate que sur ma Prius il a y 4 km/h de différence entre le compteur numérique de la Prius à 50 km/h et la vitesse réelle. Ma Prius 54 km/h = 50 km/h réelle. (Ratio à ne jamais utiliser sur votre Prius je ne veux pas être responsable d'excès de vitesse chaque voiture ayant ses caractéristiques)

Premier tableau de mesure
avec lissage de l'évolution de la consommation à niveau batterie constant

Condition/ville Km
parcourus
Consommation moyenne en litres d'essence au 100 Nombre de barres
batterie
Lissage consommation
à batterie constante
moteur 0   3  
moteur 1 9,6 4 9,4
moteur 2 8,6 5 8,3
moteur 3 7,8 5 7,7
moteur 3,5 7,6 6 7,2
EV 4 6,2 5 6,8
EV 5 5,5 4 6,1
EV + moteur 6 5,6 3 5,6

Ce tableau permet de mesurer l'incidence du mauvais rendement du moteur thermique sur sa phase de mise en température. La Prius reproduit donc à moindre échelle le problème de la consommation des voitures pour faire un petit trajet.

On en déduit que sur les 6 premiers kilomètres la Prius consomme 5,6 l au 100

Le test sera refait avec Batterie 6 barres au départ pour affiner la précision sur les kilomètres 1 à 5

17 août 2005 - Sortie démonstration de la Prius sur 12 Km

Consommation urbaine sur 12 Km 5,4 l/100 avec Clim.

Prochain parcours routier important de la PRIUS cela sera dans une semaine. On en profitera pour étalonner le compteur aux vitesses critiques 70,90,110 et 130 km/h au TOM TOM Go.

23-25 août 2005 - Un voyage de 849,5 Km

C'est fois je pars avec l'idée d'étudier la consommation du véhicule sans faire attention mais en respectant les limitations de vitesse et en essayant de tenir la vitesse aux max autorisées.

La vitesse max est mesurée chrono avec un GPS Tom Tom GO en plus du GPS de la PRIUS.

Constat sur ma Prius:
(chiffres à n'utiliser en aucun cas sur votre Prius pour régler votre vitesse en ville ou sur autoroute).

55 Km/h compteur = 50 km/h chrono

136 Km/h compteur = 130 Km/h chrono

On constate que le décalage est presque linéaire 5 Km/h et non de 5%

Parcours A Lyon - Mende via A7 et vallée de l'Ardèche  Mende - Millau - A75 - Viaduc de Millau - Viaduc Garabit

Beaucoup d'autoroute et de route rapide de nuit puis parcours de montagne gorges du Tarn en appuyant

  • ==> 667 km moyenne consommation 6,4 l/100

Parcours B Garabit - Brioude - Lyon

Très peu d'autoroute - voie rapide 110 km/h chrono - National (90 Km/h)

  • ==> 182 km à 5,1l/100

Conclusions:

  • La Prius reste économe si on l'a pousse un peu

  • Le niveau sonore à 130 km/h chrono est très supérieur (mode moulinette même sur le plat) qu'à 130 Km/h compteur.

  • A ce régime la Prius est moins agréable sur le plan sonore.

  • Pied léger vitesse compteur plutôt que chrono = Gain de 0,5 litres aux 100 en parcours extra urbain

Le GPS de la PRIUS Sol-Pack

Mon "Dossier GPS PRIUS" avec un peu d'humour pour faire passer la très grosse piqûre qui va faire un peu mal!

Le seul dossier noir de la PRIUS c'est son logiciel GPS (uniquement sur la Sol Pack) qui me donne des boutons à profusion et des crises de nerf. (la dernière il y a quelques heures)

Ses 3 derniers jours j'ai fait 849,5 Km avec mon Tapis Volant bleu équipé de 2 GPS (indispensable) pour malheureusement constater combien il reste du travail aux programmeurs du GPS de chez Toy pour arriver à égaler le Tomtom Go 300 (petit prix) et ceci même en fessant abstraction que de nombreuses voies de circulation sont absentes du DVD Toyota par exemple l'A75 à 50 Km autour de MILLAU.

L'écran matériel de la Prius étant excellent (luminosité, contraste, dimension) le processeur du calculateur une bombe question vitesse, combien il est dommage qu'un bel et grand écran tactile soit gâché par un aussi piètre logiciel.

Je cite à titre de base de travail ce qu'il est urgent de rectifier:

1 - L'ergonomie (à revoir entièrement) la meilleure illustration c'est les faux de Verzy! Ceux qui ne connaissent pas auront tout compris le 18.

2 - Estimation de l'heure d'arrivée en l'affichant, mon GPS CARIN écran couleur et parlant de 1999 l'indiquait déjà car faire des additions sexagésimales en roulant c'est très dangereux.

3 - La qualité d'affichage ( Il manque 3D, Zoom dynamique en fonction de la vitesse, netteté des graphiques et des textes). Le fond blanc avec des petits points noirs n’est pas terrible et gène la lisibilité ce qui peut même s'avérer dangereux.

4 - Laissez plus de détails à une échelle plus large y compris les PDI et surtout supprimer l'horrible écran d'alerte "attention les PDI ne s'affichent plus à partir de cette échelle" (de plus cet écran qui est à valider ce qui est dangereux lors de la circulation) lorsque vous zoomer en - .

Donnez des couleurs compréhensibles au type de voie EX: autoroute avec un double trait, route nationale en rouge, jaune départemental, noir fin vicinal donc comme sur les cartes papiers.
Que la partie déjà parcourir change de couleur (vert) et que le chemin choisi par le GPS soit en bleu sans grossir le trait afin de conserve l'info type de voie. Ainsi on voit où l'on est et où on va d'un coup d'oeil avant de regarder rapidement la vraie route.

5 - Prévenir en cas d'erreur de changement de direction le conducteur qu'il doit faire demi-tour dès que possible plutôt que de le laisser s'enfoncer dans son erreur. Exemple: après ne pas avoir pris la bretelle proposée ou la bonne sortie à un rond-point le GPS recalcule instantanément s’il est possible d'arriver par là (et comme tous les chemins même à Rome c'est donc possible) ainsi pour voir et tester je me suis trompé d'une sortie sur un rond-point de Millau pour me rendre au Chaos de Montpellier et constaté beaucoup plus tard avoir fait un détour de 100 Km dans les gorges du Tarn pour ne pas avoir pris la bonne gorge: Madame disait, "continuez sur cette route..." dès la sortie du Rond-point. Le résultat fut donc très chaotique... enfin avant Montpellier le vieux.

Le GPS Toy est en fait un système à la politesse très Japonaise ou l'on ne contredit jamais le maître de la Prius (son conducteur) peut être qu'en mettant une formule de politesse du genre: Mon humble maître, ne pensez vous pas que vous pourriez mettre un peu trop de temps en passant par ce chemin, car j'estime pour l'information de mon honorable maître que par ce chemin il mettra une heure et demi de plus et devra parcourir 100Km supplémentaires pour arriver à la destination que mon maître m'a exprimé mais que peut être j'avais mal compris... ou plus simple "SI POSSIBLE FAITE DEMI-TOUR" que mon Carin 1999 me prodiguait tout comme le TOMTOM qui rajoute un "dès que possible" question sécurité.

6 - Pouvoir régler ou zapper le volume de l'affreux bip qui retenti chaque fois que l'on appuie sur un bouton virtuel de l'écran (vaut aussi pour le réglage de la clim etc..etc .. La Prius étant très silencieuse cela se remarque beaucoup)

7 - Question culture: ne pensez-vous pas qu'il est agréable de pouvoir connaître à l'avance le nom des villages que l'on va traverser, les noms des rivières ou des lacs que l'on longe, le nom d'un col et son altitude, etc.. Cela permet de s'instruire et d'instruire les enfants qui font les pitres à l'arrière. Disponible sur le CARIN 1999.

8 - Permettre au passager de modifier le paramétrage du parcours et des étapes durant le vol du Tapis Volant (EX: il est détecté qu'un passager est assis à droite c'est déjà fait pour la ceinture, alors le GPS est ouvert à la modification durant le vol)

9 - rectifier les noms de stations d'essence sur les autoroutes (archi faux, ex ELF n'existe plus)

Essai pratique "rien qu'aujourd'hui j'ai constaté par trois fois un mauvais choix du GPS Toy" c'était à chaque fois le Tom Tom GO qui indiquait la bonne voie. Dernier exemple: La traversée du Puy en Velay venant de Brioude (Toy par le centre et donc les embouteillages - TomTom Go en contournant intelligemment par le nord) - Réglage sur les 2 GPS "itinéraire le plus rapide" (BRIOUDE LYON) a un carrefour il indiquait chacun la direction opposée à prendre!

A votre avis, ne pensez-vous pas qu'un upgrade est indispensable au client actuel de la Prius Sol Pack... Option assez coûteuse?

Enfin, pour être équilibré et impartial dans mon jugement (ayant les deux GPS je ne défends ni l'un ni l'autre) je me dois de dire que le système vocal du GPS Toy est meilleur que celui du TomTom Go dans les ronds points et dans les annonces de destination avant les changements de direction en les citant.

En conclusion, le GPS Toy est OK pour le Vocal et son hardware et à revoir à 100% pour le reste et c'est URGENT car deux GPS dans un même véhicule ce n'est possible que pour un test DoubleHybride.

Le test de la PRIUS en condition extrême d'altitude en été

Les premiers tours de roue de la Prius c'est ici

Le test des particularités de la PRIUS II

Test usage tourisme dans les grands cols pyrénéens (test protection thermique de la batterie)

Le compte rendu du rassemblement des Prius en Champagne

Test dynamique sur route de montagne

Votez pour la Toyota PRIUS II en cliquant ici

Tout savoir sur le test "Hybride Électrique" c'est ici

PS: La vérité rien que la vérité, il ne s'agit nullement pour moi de blesser quiconque mais de faire comprendre aux institutions et aux sociétés qu'entre le discours et la réalité il y a un pas, non pas un pas,  un abîme! J'ai donc décidé de faire remonter ce qui se passe sur le terrain pour que tout le monde puisse apporter les améliorations nécessaires pour essayer d'atteindre l'objectif du protocole de KYOTO en utilisant tout ce qui est disponible à ce jour.

Accueil Prius II - 2800 Km Prius II - Test en condition extrême Prius II - Test de particularités Prius II - Test dynamique Prius II - Test tourisme

Ce site est édité par COTATEL SA   www.cotatel.fr