L'épopée du véhicule électrique, hybride, hybride rechargeable, PHEV, E-REV, VAE afin de rouler sans pétrole et uniquement au soleil.
Compte-rendu sur 13 années d'usage du véhicule électrique.

" Bien avant qu'on n'ait plus de pétrole, on n'aura plus d'atmosphère "
Mario Molina Prix Nobel de chimie 1995

A partir de 2018, ce site web fonctionne à l'énergie solaire en autoconsommation

 

Mise à jour
25/4/2018
18ème année avec
250.000 visiteurs/an en moyenne

25 Avril 2018   La date à marquer d'une pierre Blanche.

Première charge de ma Zoé sur mon installation en autoconsommation solaire, contrairement aux attentes cela a marché du premier coup !  Je m'attendais à un problème de mesure d'impédance de boucle de terre via le neutre de ma Zoé à cause de mon onduleur et bien, il n'en ai rien ! Merlin Gerin faisait du bon matos. Du coup plus besoin de budgéter l'achat d'un transformateur d'isolement.

Ma Zoé se charge maintenant disjoncteur EDF coupé !  Sous le soleil ou de nuit via l'énergie stockée. Naturellement il est préférable de charger sous le soleil direct cela évite un passage via des batteries intermédiaires qui font perdre avec le rendement chargeur inclus environ 15%, mais cela marche très bien aussi pour se dépanner. Ma Zoé étant souvent au garage elle sera donc maintenu en charge entre 11H00 et 17H00 tous les jours ou il y a un excédent solaire l'après midi.

Soyons clair, je ne suis pas encore tout à fait en autarcie électrique à cause de mes serveurs informatiques qui consomment un max. Je pense que cela sera le cas de mi-mai à mi-septembre pour les journées de plein soleil.

Mon nouveau record de production solaire sur 7 jours consécutifs:  191,8 kWh du 16/4 au 22/4/2018 soit de quoi faire 1500 km si j'utilisais tout pour la Zoé. Cela me rappelle ma première charge de l'Auto-Magique sous le soleil Espagnol pour mon 4ème rallye Phébus. Ca y est le rêve est réalisé. Fini le pétrole que du soleil.

Quand je pense à ce fameux retour du Rallye Monté Carlo 2007 ou un 1er avril 2007 cela ne n'invente pas (dimanche soir vers 18H00) je mettais fait jeter de la station service Total sur l'Autoroute A8 vers Nice pour charger la Toujours-Contente "le premier véhicule hybride rechargeable au monde" qui venait de gagner le rallye Monte Carlo course sponsorisée cette Année par Total... et que maintenant Total vient d'annoncer son entrée dans le monde de la vente de l'électricité avec la prise de control de Direct Energie...  Tout cela en juste 11 ans ! Quel retournement de veste.

Toutefois mon tour d'avance fait que je n'achète même plus d'électricité c'est trop tard ! Un risque de se prendre une nouvelle veste.

Depuis le début de l'année peu ensoleillée j'ai déjà produit 1180 kilowattheures soit de quoi parcourir 6500 km en Zoé.

12 Avril 2018

Me voila fortement confirmé par mon choix d'un système "Autoconsommation solaire" seul système qui permet d'avoir de l'électricité en cas de panne du réseau.  Je ne m'attendais pas que mes intuitions sur la mauvaise sécurité électrique du réseau EDF/ENEDIS  allaient se confirmer aussi rapidement...

Panne générale d'électricité dans mon quartier à 5H22 du matin ce 13 avril au matin. Disparition à 5H22 d'une première phase sur les 3 qui alimentent ma maison et mon centre serveur. Je suis le premier à avoir signalé à EDF le défaut, qui me confirme au bout d'une demi-heure que le défaut est de leur coté et qu'il n'ont pas besoin à venir chez moi pour qualifier le défaut. Ce fut le début d'une journée et d'une nuit de galère totale pour les tous les habitants et entreprises de mon quartier...

Tout est allé de mal en pis durant 24 heures.

A 9H00 première intervention d'ENEDIS (il s'est déjà passé 2H30 depuis mon appel) qui coupe les 2 phases restantes

Toutes les 3 heures la prévision de retour d'électricité a été repoussée de 3 heures empêchant aux habitants de s'organiser. Les premières équipes étaient totalement incompétentes pour appréhender la gravité du problème.

De mon coté, le reste d'énergie contenue dans les batteries de mon installation ont amorti le problème jusqu'au retour du soleil. J'ai donc basculé tout ma maison sur mon installation solaire (une première) : Frigo, congélateur, télé, éclairage, ventilation, pompe à chaleur ont fonctionné au soleil. La journée n'ayant pas été pleinement ensoleillée pas possible dans ces conditions de faire en plus du stock d'énergie pour la nuit suivante. J'ai donc ressorti mon vieux groupe électrogène "celui" qui m'avait permis en 2006 et 2007 de me rendre en Espagne avec la Toujours Contente pour participer au rallye solaire Phébus en cas de manque de prise électrique sur le trajet (à l'époque aucune borne de recharge sur autoroute et village) . Il m'avait servi 5 fois. Par chance, Il me restait 2 jerricans d'essence de l'époque. Je n'ai donc pas acheté de carburant mais utilisé un vieux stock de plus de 10 ans qui me servait à rien n'ayant plus de voiture à pétrole. Le groupe électrogène a pallié avec succès la carence ENEDIS de 20H00 à 8H30 le lendemain matin et j'ai sauvé entre autre le contenu de 2 congélateurs. Je rappelle que je ne suis pas en rase campagne mais en hyper centre de Lyon Métropole. Là ou il va y avoir à la fin de l'année 2018 l'ouverture du plus grand centre hospitalier privé de la métropole Lyonnaise...

Il faut savoir, qu'un groupe électrogène avec sa grande réserve de fuel avait été livré sur le chantier de réparation d'ENEDIS avant 19H00 pour pallier au problème...

Aucun technicien n'a jugé utile de le raccorder pour essayer d'amoindrir la détresse des habitants du quartier (je m'exclus car je suis autonome et pourtant pour le bien des autres je suis allé jusqu'à 3 heures du matin me battre toute la nuit en vain pour obtenir son raccordement) En effet ,je sais que dans ma rue il y a une personne handicapée qui a besoin d'un monte escalier pour se mouvoir chez elle. J'ai entendu en espionnant des prétextes fallacieux du type:

  • Le câble étant pourri donc le groupe allait disjoncter (il a des sécurités supérieures que le poste d'alimentation EDF oui vous avez bien entendu...) , (ndlr: alors que l'ont pouvait le raccorder en aval du dernier défaut trouvé... et ainsi testé en vrai grandeur si il y avait encore d'autres défauts et éventuellement ouvrir d'urgence de nouveaux trous à la pelleteuse)
  • Il aurait fallut 12 groupes électrogène un par logette alors à quoi bon... 12 groupes vous n'y pensez pas

Visiblement ces équipes n'en ont rien à foutre de la satisfaction client. Le chef d'équipe a bien essayé pas trois fois de convaincre sans succès le responsable du groupe électrogène de le raccorder mais sans succès (manque d'autorité évident).  Oui j'ai bien assisté à ces échanges. Il y a de vrai crise d'autorité sur le terrain, il manquait visiblement un vrai chef de chantier avec du charisme, cela avait déjà très mal commencé dès le matin. Il faut dire que j'ai appris que les équipes d'ENEDIS étaient déjà mobilisées pour réparer les dégâts causés par les cheminots grévistes sur les postes basse tension EDF dans le quartier de la Villette gare de la part Dieu (un véritable scandale la dégradation des biens publiques dont les réparations sont payés par le contribuable). Il faut que l'état politique réassume sa qualité d'état régalien.

La câble qui a rompu est complètement pourri, il fait 400 mètres de long. J'en entendu les techniciens dire que son remplacement "obligatoire" prendrait au moins 2 mois car il faut refaire toutes les logettes dans le cadre d'une remise à neuf) donc c'est de la réparation de fortune qui est fait en attendant. En raboutant des bouts de câble neufs sur des bouts de câble pourri (isolation défectueuse). Voir les photos c'est affligeant question sécurité.

Un premier trou, pose de 2 grosses boites étanches et constations que le défaut est toujours là nouveau trou à la pelleteuse, repose de 2 boites de raccordement étanche et d'un bout de câble pour remplacer un bout trop pourri et ainsi de suite....

Pour info la route vient d'être refaite pour la future ligne C3 (le nouveau macadam n'a pas encore été posé) et bien évidement ils n'en n'ont pas profité des travaux gigantesques pour refaire à neuf le circuit électrique basse tension et ses logettes fusibles ... c'est du grand n'importe quoi la gestion des VRD dans LYON métropole et c'est bien entendu le contribuable qui paiera les erreurs et les chantiers nocturnes de réparation d'urgence à des prix qui doivent être démentiels par rapport à un chantier de remise à neuf bien planifié: la chaussé ayant été complètement ouverte pour le réaménagement des voiries pour le bus dit propre alors qu'avant c'était déjà des trolleys électriques qui circulaient ici sans polluer depuis la fin de la 2ème guerre mondiale

J'en rajoute une couche sur le non professionnalisme et le non entretien préventif des installations:

Il faut savoir qu'une partie des rues de mon quartier sont toujours alimentées comme à la campagne par des fils aériens sur poteau qui ont largement plus de 50 ans. Les arbres poussent dans les poteaux (voir les photos)

De plus, les fusibles ENEDIS ont trainé plus de 20 heures dans la rue sans surveillance (rues plongées dans le noir) et en plus il a plut durant cette période....

  • Un piéton aurait put tomber par terre en les heurtant dans le noir et se blesser.
  • Ce matériel est très couteux, voir dans certain cas des modèles fusibles devenus introuvables (modèle de fusible ayant plus de 40 ans d'âge)
  • Imaginez un peu leur vol ou leur dégradation...

Les photos:

il y a même des boites qui ont été explosées pour les ouvrir:

Bilan provisoire au 14/4/2018 à 9H00, les 3 phases sont de retour (pour combien de temps ?) ENEDIS avait promis de passer chez moi avant la remise du secteur pour que je puisse rebasculer proprement sur EDF (ils ne l'ont pas fait) on n'a plus d'éclairage publique dans notre rue. A cette heure, Je n'ai aucune information sur la partie des rues qui est réalimentée.

6 Avril 2018

1ère Journée record 2018, pas un nuage sur toute la journée: Production solaire 28,19 kWh.  Depuis le début de l'année j'en suis à 843 kWh produit soit l'équivalent à 5000 km parcourus 100% soleil en Zoé en 3 mois.

Consommation au fil de l'eau 14 kWh,  production stockée 14,19 kWh soit de quoi couvrir les besoins jusqu'à 5 heures du matin. Il me manque 6 kWh pour boucler les 24 heures, à noter qu'il manque aussi bien coté production que stockage...

4 Avril 2018

Le soleil est en grève depuis 3 mois et demi !  Mon installation a produit 763 KWh au lieu des 943 kWh attendus. Toutefois c'est uniquement la faute aux nuages...

Analyse des chiffres entre le 1er Janvier 2018 et le 15 mars 2018: -35% d'énergie solaire reçue au sol sur Lyon par rapport à 2017 et -25% par rapport à la moyenne des 6 dernières années.

Une bonne occasion pour étalonner mon installation par rapport  la station météo la plus proche. Cela match impeccable. Des analyses de la qualité des panneaux solaire Imerys pourront donc être conduites sur le temps.

A noter, à ce jour la production corrélée aux conditions météo est supérieure aux chiffres annoncés par Imerys.

Coté amélioration de mon installation, je suis en train de mettre en place un automatisme basculant plus de consommateurs sur le solaire visant à plus utiliser l'énergie solaire en temps réel afin de minimiser le pertes par cyclage de batterie bien que depuis le début de l'année période hiver avec sous ensoleillement seules 4 journées ont nécessité une intervention manuelle pour basculer par exemple mes pompes à chaleur sur le soleil l'après midi. C'est toutefois indispensable pour gérer les cas on je ne suis pas sur site ! Les mois à venir la production solaire va dépasser très nettement ma consommation de fond (informatique), autant être prêt.

21 Mars 2018

C'est le printemps... , Sur Lyon depuis le début de l'année seulement 2 journées sans aucun nuage et 14 jours avec du soleil sur la moitié de la journée...

Voilà ce que cela donne coté production photovoltaïque: 550 kWh produits et utilisés depuis le 1er Janvier

Certains jours, le soleil n'étant apparu qu'en fin de journée la production solaire Ouest et Sud est identique comme par exemple le 11 mars. Record journalier 14 mars 22,51 kWh, plus bas depuis mise en route du panneau ouest 2,5 kWh le 8 février. Il y a donc un facteur 10 de production entre un jour de soleil et un jour sans.

8 Mars 2018

Mise en service de la 2ème batterie LiFePo4 de 4 KWh sur mon panneau solaire sud. Au réglage près, mon installation est achevée. Reste à l'optimiser avec un ou deux MPPT et mieux utiliser l'abondance d'électricité l'après midi en mode directe (charge Zoé, clim, ...)

Cela permet de gérer beaucoup plus sereinement le soleil brillant qui arrive enfin entre deux giboulées de Mars.

8 mars 2018, démarrage batterie 2 panneau Sud

La batterie 2 soulage le débit max de charge de la batterie 1

Tablette Samsung contre Lenovo question couleur... mais 3 fois moins cher aussi

Pic power convertisseur Batterie 1 Sud
du 6/3/2018 presque 4 kW !

76,5 Ampères cela ne rigole pas ici !

Pic énergie solaire 28m² Sud 6/3/2018 sur batterie 1 et 2

Les résultats chiffrés depuis le 1er Janvier 2018

  • 425 KWh ont été produits c'est à peine inférieur aux chiffres théoriques attendus alors qu'il y a un sous ensoleillement exceptionnel en ce début d'année. Une seule journée complète sans nuage.
  • Production panneaux SUD:
    • pour la période 1/1 au 8/3: 350 kWh pour une production attendue théorique 361 kWh
    • Meilleure production jour: 21,5 kWh le 8 mars
    • Puissance max mesurée: 2888 Watts batterie 1 et 792 Watts batterie 2 soit 3680 watts alors que la puissance max théorique est de 3696 Watts pas mal alors que l'on est début mars.
  • Production panneaux OUEST:
    • pour la période 3/2 au 8/3: 75 kWh production attendue théorique 76,9 kWh
    • Meilleure production jour: 6 kWh le 8 mars
    • Puissance max mesurée: 1400 Watts batterie alors que la puissance max théorique est de 2376 Watts pas mal alors que l'on est début mars et que sa tension nominale d'usage (72 volts) n'est pas alignée par rapport au batterie, un MPPT sera vraiment nécessaire sur le panneau ouest.

425 kWh produits une fois déduit le rendement de l'installation (pour l'instant estimé) m'ont fait économiser au moins 340 kWh dont 160 kWh EJP (14 jours EJP) sur cette période.

A noter, c'est la première journée ce 8 mars depuis le 1er Janvier ou la production solaire du jour 21 kWh est supérieure à ma consommation d'électricité de mes serveurs informatiques et de mes appareil informatiques sur 24 heures. A partir du mois de mai cela devrait être presque l'autarcie électrique. Ensuite on chargera la Zoé au soleil.

26 Février 2018

Enfin, la première journée de Soleil significative sur Lyon depuis que j'ai démarré mon installation photovoltaïque en autoconsommation. Production du jour effectivement récupérée 20,46 kWh:

  • Panneau Sud 28 m² 14,85 kWh soit 0,53 kWh/J /m² - Puissance crête 2,7 kW constatée et tenue sur plus de 3 heures.

  • Panneau Ouest 18 m² 5,61 kWh soit 0,312 kWh/J/m². Puissance crête 1 kW constatée et tenue sur plus de 3 heures.

Comme la 2ème batterie de 4 kWh sur le panneau SUD n'est pas encore installée, il y a eu plusieurs coupures des panneaux solaires dut à une situation ou toutes toutes les batteries sont pleines à ras bord  et ce malgré que mes pompes à chaleur qui étaient à fond et mes serveurs consommant leur 995 watts habituels il y a eut durant 4 heures un net trop plein d'électricité. Aussi je démarre en urgence la mise en place de la dernière batterie pour éviter de perdre un goutte d'énergie gratuite solaire !

Le pied, c'est que aujourd'hui c'était un jour EJP donc le gain est doublé presque 0 kWh EJP à comparer au 20 kWh que j'aurais eu à payer.  En effet grâce aux batteries, je reste en autonomie jusqu'à au moins une heure du matin et je fais le parie d'une nouvelle journée plein soleil donc pas de recharge de batterie sur le secteur pour passer le jour EJP annoncé pour demain qui devrait ainsi permettre de na pas perdre d'énergie solaire en démarrant batteries vides le matin.

Depuis le 1er Janvier 308 kWh ont été produits malgré un ensoleillement quasi nul à exception de ce 26 février 2018 qui augmente de 50% le meilleur score d'une journée demi soleil comme le furent les 12,13,14 février.

Demain nouveau record attendu si le soleil brille comme aujourd'hui.

On peut déjà tirer une conclusion importante de cette belle journée d'hiver, il est illusoire et contre productif en autoconsommation d'avoir une capacité batterie inférieure au triple de la puissance crête des panneaux solaires installés. L'idéal étant bien au delà !!! La bonne nouvelle c'est que le prix public du kWh batterie Lithium Ion Fer phosphate 4 tombe à 320 Euros HT encore un petit effort (une sorte de loi de Moore se met en place sur le prix du kWh batterie à plus de 2000 cycles) et la distribution d'électricité centralisée sera sur la sellette car 320 euros / 2000 cycles =  0,18 € le kWh !!!!

On parle maintenant de batterie 6000 cycles (16 ans) alors imaginez un peu 0,06 € le kWh !

Enfin question durabilité du LiFePo4 : j'utilise les vielles batteries de mon Auto-Magique qui ont déjà parcourues 70000 km et ont plus de 7 ans ! et qui sont pourtant de fabrication chinoise...

Enfin, les pompes à chaleur à inverteur ont un COP de presque 6 alors 1 kWh solaire vous donne 6 KWh de chaleur et en plus facilement décalable la nuit. Bref, le panneau solaire thermqiue hydraulique c'est terminé !

PV sur toit + batteries LiFePo4 sécurisantes + onduleur informatique professionnel pour l'autoconsommation + PAC, c'est la recette gagnante de l'autarcie énergétique (éclairage, chauffage, cuisine, mobilité, loisirs).

8 Février 2018

Petit rappel de notre site wiki (collaboratif) qui analyse entre autre la production électrique en France avec des analyses extrêmement détaillées.  Accès libre de la partie ouverte à tous sur ce lien . Vous y trouverez aussi une analyse journalière du risque blackout durant la période hivernale de grand froid.

Projet autoconsommation photovoltaïque: Mise en route du 2ème panneau solaire SUD-OUEST 18m².

J'ai enfin reçu de la part de mon fournisseur, la carte BMS de remplacement de celle défectueuse. J'ai pu donc connecter la batterie Ouest au panneau solaire Ouest de 18m². Il ne manque plus que du soleil pour tester la grande puissance l'installation!  Nous sommes dans une période de minima solaire en France depuis 35 ans... (y a t-il un lobby antisolaire ?...)

L'installation fonctionne dorénavant en automatique (automatisme intégrant la gestion des jours EJP et c'est le cas ce jour) Les jours EJP toutes les capacités des batteries sont utilisées par recharge complémentaire sur le réseau EDF la nuit précédent une journée EJP afin d'échapper au maximum au tarif heure de pointe EJP.

Pour cela 2 petits interrupteurs sont à manœuvrer la veille d'un jour EJP pour indiquer au système d'intégrer ce mode. On ne peut le faire en automatique car l'annonce EJP par le réseau ne se fait qu'une heure avant et non la veille à 17H00 par le site web EDF.

En période jour EJP voici le déroulé des événements:

  • La veille à partir de 17H00 préannonce jour EJP, on change la position de 2 interrupteurs prévu à cet effet (voir photo ci-dessous):

    Interrupteur 4 baissé : bloque le basculement en autonomie solaire dès que l'une des batteries solaires est à plus dès 3/4 pleine. Ainsi un jour de grand soleil en hiver la prépa du jour EJP suivant peut se fait au soleil.

    Interrupteur 1 baissé: lance ou lancera la charge au niveau 100% sur secteur de toutes batteries. Si nous sommes déjà un jour EJP, la charge démarrera en automatique à une heure du matin lors de la levée du signal EJP qui est reçu automatiquement par l'installation via un boitier EJP placé dans mon armoire électrique. Les 6 heures de tarif non EJP donne largement le temps de:

    • Charger la Zoé à 100% si ce n'est pas déjà fait (de 0 à 40 KWh)
    • Charger toutes les batteries à 100% même en partant du niveau 0 (20 kWh maxi en jeu)
    • Lancer les machines à laver (de 0 à 6 KWh)
  • 1 heure du matin: force en automatique la charge à 100% des batteries si ce n'est pas déjà fait
  • 7 heures du matin: basculement forcé en automatique de mon alimentation électrique sur onduleur, je ne consomme plus rien sur EDF
  • Les batteries se complètent au soleil selon l'ensoleillement (en hiver de 1 à 25 kWh sont attendus))
  • Dès que toutes les batteries sont vides l'installation rebascule automatiquement sur le secteur EDF (bien entendu les jours EJP sans soleil il faut continuer se serrer la ceinture en décalant la nuit les machines à laver par exemple)
  • 17 Heures: décision si jour EJP le lendemain: selon le cas les interrupteurs sont placés dans la position Ad Hoc.

tableau de commande - 8/2/2018 Jour EJP à midi.

Si l'on oubli de manœuvrer les 2 boutons, la seule conséquence est la perte au maximum de 6 € par jour EJP

Reste à mettre en place la dernière batterie: 2ème batterie de 4 kWh connectée au panneau solaire SUD (indispensable pour les jours de grand ensoleillement pour ne pas perdre une goutte de soleil). Reste aussi la question du très couteux MPPT optimisant le fonctionnement des panneaux solaires courbe intensité / volt (je cherche un sponsor... jmdca@wanadoo.fr )

23 Janvier 2018

Pic power 28m² Sud du 23/1/20188 Pic énergie solaire 28m² S 23/1/2018

Le tableau de surveillance de mon installation solaire "autoconsommation"

Tous les voyants sont éteints = RAS on tourne sur le soleil !

de gauche à droite: 

  • Tension batterie NiCd 6 kWh dite de secours ultime pour les serveurs WEB
  • Tension batterie onduleur Comet: 271 volts c'est celle du floating Pbgel
  • Tension Batterie solaire Sud N°1 4 kWh LiFePo4 (plage de régulation à faible cyclage)
  • Tension Batterie solaire Sud N°2 4 kWh LiFePo4 (en cours d'installation)
  • Tension Batterie solaire ouest 4 kWh LiFePo4 (en cours d'installation)
  • Tension Batterie passage EJP 4 kWh LiFePo4 (fort cyclage 22 jours/an)
Panel du Comet essai (model 7RT 7 KVA) de puissance à chaud sur batterie le 23/1/2018: RAS

Torture avec connexion d'engin de chantier ... aucun soucis donc on va étendre le nombre d'équipements connectés à son réseau électrique comme par exemple les pompes à chaleur en période de soleil pour éviter un trop fort cyclage des batteries. Les équipements  consommateurs  n'ayant pas de besoin de sécurité d'alimentations tel les serveurs informatique ne seront connectés à onduleur automatiquement qu'en cas d'excès de production solaire c'est à dire dépassant les 1 KW.

Première journée significative normalement ensoleillée depuis le 1/1/2018 (ciel bleu légèrement voilé) :  11,53 KWh produits par le seul Panneau Sud et donc 11,2 kWh non achetés à EDF.

La puissance produite a été très stable au alentour des 2 kW de 11H00 du matin à 15H00

Le tableau de régulation générale en automatique de installation est en place, reste à y raccorder le panneau solaire Sud-Ouest-Ouest ce qui devrait être fait d'ici la fin Janvier.

17 Janvier 2018

Bonne année avec plein de soleil, pour faire le plein au soleil !

Le chantier de pose du toit photovoltaïque est terminé, les échafaudages ont été retirés le 16 janvier, bonne nouvelle car les échafaudages faisaient de l'ombre aux panneaux surtout avec le soleil bas d'hiver.

Premier point de production du 1er au 15 janvier
(uniquement panneau SUD 28m² et en mode de gestion manuel)

39 kWh non achetés à EDF (autoconsommation) soit une moyenne jour de 2,6 kWh.  Energie mesurée par mon analyseur de consommation SEMPRO qui recoupe la production solaire mesurée par 123SmartBMS au rendement prés de l'installation.

La production malgré très très peu de soleil depuis le 1er janvier est au delà de mes espérances, je suis agréablement surpris de constater que pour la pire journée sous la pluie la production du panneau sud a été au minium de 1,6 kWh/jour, c'est une très bonne nouvelle quand on vise l'autarcie électrique de sécurité car je n'imaginais que seul les panneaux de technologie silicium amorphe produisaient en absence de soleil directe.

La meilleure journée avec la moitié du temps ensoleillé a produit 4,95 kWh et ce malgré l'ombre portée des échafaudages.

Le pic power a été de 2,45 kW soit l'équivalent d'une charge rapide sur le seul pack batterie lithium connectée pour l'instant de 4 kWh.

Ces chiffres ne doivent pas être pris en compte sur le plan scientifique car 3 points ne sont pas terminés entrainant:

  • Ombres portée des échafaudages de sécurité qui entourent le toit.

  • La gestion en mode manuel a obligé plusieurs fois à couper les panneaux (protection BMS batterie pleine)

  • Pas de MPPT pour l'instant. (gain possible de 10 à 15%)

  • Manque de consommateurs reliés à l'onduleur, dès qu'il y a du franc soleil la production dépassait très largement la consommation de mes serveurs informatiques  et ordinateurs de 935 Watts.

Exemple de mesures 123smartBMS sur mon Smartphone du PV Sud 28m² du 17/01:2018 à 13H05 (pour une fois il y avait du soleil donc excès de production et batterie presque pleine ! Mesure cumulée depuis le 1/1/2018 au matin pour les KWh totaux.

Pour la 2ème quinzaine de janvier les chiffres seront plus significatifs (3 points de réglés):

  1. Echafaudages démontés

  2. Automatisme de gestion du panneau solaire en place

  3. Plus de consommateurs reliés sur l'onduleur (éclairage, 2 pompes à chaleur et charge Zoé)

L'automatisation de la gestion est assurée par une logique à relais de mon cru et grâce à des instruments de mesure entièrement paramétrables Digalox DPM72-PP (une véritable merveille). Ses instruments comprennent 2 optocoupleurs dont on règle avec un PC les seuils de déclanchement ou ré-enclenchement (hystérésis) ainsi que le le type de mesure (Voltage ou intensité).

J'ai mis en place un principe de sécurité passif drastique: le tableau de régulation placé dans mon bureau n'a aucune tension qui dépasse les 12 volts. Les mesures HT sont prélevés à la source des différentes batterie via un pont passif diviseur de tension et limiteur d'intensité drastique qui joue aussi le rôle d'intégrateur pour lutter contre les pointes pics power HF des convertisseurs DC/DC (48V 270 volts). Il m'a fallut plus de 4 jours pour mettre au point un système de filtration anti-SEM efficace  à base de selfs, condensateurs et résistances de très forte valeur.

Exemple, la télésurveillance de mon bureau de la tension de la batterie de l'UPS Merlin-Gerin de 270 volts est convertie en 60 millivolts avec un cascade de 2 ponts diviseur de tension (un sur la batterie filtrant la HF du convertisseur DC/DC et abaissant  à 48 volts 3 mA maxi la sortie de mesure pour la sécurité). Ensuite un dernier pont diviseur sur l'instrument qui converti le 48 volts (3mA max) en 60 Millivolts, ainsi le câble électrique de télémesure allant de la cave au bureau ne reçoit pas de perturbation du signal avec un niveau 48 Volts 3 mA

Il en va de même pour les batteries lithium dont la tension est ramenée pour mesure téléportée du grenier à mon bureau en 60 millivolts en pleine charge. Il n'y a a donc aucun risque à manipuler l'armoire de régulation aucun risque de court circuit dangereux.

Voici une photo des 2 premiers instruments en service qui prendront prochainement place dans un petit tableau mural.

Il y aura au final 6 instruments de ce type avec leur 2 relais de commande (ils sont combinés entre eux par une logique à relais 12 volts subminiature):

  • Un instrument surveillant les seuils de tension de la batteries plomb gel de l'UPS COMET 7 Kw (en place à ce jour voir photo instrument de gauche)

    • objectif ne pas faire cycler les batteries plomb gel, dès qu'elle passe en dessous 250 Volts rétablissement de l'alimentation dite réseau 1  sur le secteur EDF. ainsi on ne passe pas sur réseau 2 et on garde la sécurité onduleur pour l'informatique (au moins 10 minutes sur batterie Pb).

  • Un instrument mesurant les seuils de tension du bac lithium 4kWh alimenté par le champs SUD N°1 (en place à ce jour voir photo instrument à de droite)

    Objectifs:

    • jour non EJP, si tension supérieure à 51 volts (demande coupure réseau 1 EDF) et rétablissement réseau si passage sous 49 volts (cyclage sur 35% du SOC batterie lithium)

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie du bac

     

  • Un instrument mesurant les seuils de tension du bac lithium 4kWh alimenté par le champs SUD N°2 (à venir)

    Objectifs:

    • jour non EJP, si tension supérieure à 51 volts (demande coupure réseau 1 EDF) et rétablissent réseau si passage sous 49 volts (cyclage sur 35% du SOC)

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie du bac

     

  • Un instrument mesurant les seuils de tension du bac lithium 4kWh alimenté par le champs Ouest (à venir)

    Objectifs:

    • jour non EJP, si tension supérieure à 51 volts (demande coupure réseau 1 EDF) et rétablissent réseau si passage sous 49 volts (cyclage sur 35% du SOC)

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie du bac

     

  • Un instrument mesurant les seuils de tension du bac lithium 4kWh stockage de sécurité N°1 (stockage des excès du jour

    Le convertisseur DC/DC de ce bac est un volt en dessous des bacs solaires, le convertisseur de ce bac ne se d'éclanche qui si les bacs solaires sont vides.

    Objectifs:

    • jour non EJP, si tension supérieure à 51 volts (demande coupure réseau 1 EDF) et rétablissent réseau si passage sous 49 volts (cyclage sur 35% du SOC)

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie du bac

     

  • Un instrument mesurant les seuils de tension de la batterie NiCd  8 kWh stockage de sécurité N°2 (stockage de sécurité pour période EJP uniquement)

    Le convertisseur DC/DC de ce bac est un volt en dessous du bacs lithium sécurité N°1, le convertisseur de ce bac ne se déclenche qui si tous les bacs lithium sont vides.

    Objectifs:

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie de tous les bacs

Hors période EJP, la règle est simple dès qu'il y a un bac solaire qui est chargé à plus de 80% on coupe l'alimentation réseau 1 de l'onduleur.

Dès qu'il n'y a plus de bac solaire au dessus de 50 % on rétabli le réseau 1 (objectif limiter le cyclage profond des batteries lithium au quotidien) afin de viser les 3000 cycles (les batteries ont déjà 7 ans d'âge...)

Dés qu'un BMS d'un batterie solaire se déclenche "batterie pleine", on augmente les consommateurs coté onduleur, par exemple L'été chauffage eau chaude sanitaire (chauffage électrique) (charge du bac de sécurité N°1 lithium (rendement 95%) et en dernier recours charge du bac NiCd N°2 (rendement 60%). On peut aussi charger la Zoé si il y en a le besoin.

Veille de jour EJP, on complète à l'électricité du réseau tous les bacs pour qu'ils soient pleins

Naturellement, pour des questions de sécurité d'exploitation, la régulation fonctionne en 12 volts (y compris les instruments de mesure) 12 volts assuré par une mini batterie qui est maintenu en floating par une alimentation reliée à l'onduleur solaire.

Sinon, coté BMS j'ai opté pour le BMS "123SmartBMS", le produit fonctionne bien, tracking efficace à partir de mon Smartphone. (voir photo ci-dessus)

J'en ai commandé 2 pour test de validation:
Le premier fonctionne correctement à l'étalonnage près des sondes de température des blocs batteries qui sont à +-4°C pour 10% des modules intermédiaires bloc batterie. Les conséquences ne sont pas critique en hiver, en été on verra.

Par contre réclamation en cours pour le 2ème BMS car sa carte maitre est défectueuse (un composant relais CMS mal soudé sur la carte) c'était visible dans son sachet sans même déballer le produit. Problème réglé le 4/2/2018.

Pour réguler le panneaux ouest en 72 volts nominaux je m'oriente vers l'achat d'un MPPT Allemand Steca Tarom 6000M (le problème c'est son prix exorbitant !)

En conclusion, je sais maintenant que même en cas de pire pluie ma production jour en hiver sera au minimum de 3 kWh/jour avec mes 2 champs photovoltaïque de mon toit. Soit de quoi faire 16 km avec ma Zoé, c'est inattendu. Et pour un jour de plein soleil de plein hiver plus de 250 km.

Décembre 2017

les news du 31: inauguration du panneau solaire SUD, je suis en autoconsommation pour mes serveurs informatiques quand il y a du soleil. Production utilisée du jour: 4 kWh. Par mal pour un jour de mise au point. (lire détail ici)

Les news du 16: Fin de la pose des tuiles solaires 46 m² 6 kilowatts crêtes. Le chantier électrique débute

Mise à jour 13 décembre 2017, pose des premières tuiles photovoltaïques sous la pluie (à suivre ici)

Novembre 2017

Le 20 novembre les travaux de construction du toit photovoltaïque en autoconsommation ont commencé

12 Novembre, ouverture du chantier Photovoltaïque en autoconsommation totale !

Objectif entre autre charger ma Zoé 100% solaire toute l'année ! en étant débranché du réseau EDF.

Les panneaux alimenteront aussi mes pompes à chaleur pour le chauffage.

Le chantier va durer 6 semaines et donc pour Noël cela sera mon cadeau: enfin je serais enfin autonome question électricité (20 ans que j'en rêvais)  mon photovoltaïque sera associé à une batterie lithium Ion fer phosphate 4 de grande capacité, vous savez le truc pour être véritablement écologique, il faut stocker les ENR si l'on veut baisser les émissions de carbone, sinon c'est contre productif comme en Allemagne, car tout le monde a du soleil en même temps et c'est au moment ou l'on a le moins besoin d'électricité sauf en été pour climatiser.

Il y aura une photo officielle pour la pose de la première tuile solaire !

Octobre 2017

Grand test de la ZOE ZE40. 2000 km sans assistance en 3 jours de déplacement !

Objectif de fond du voyage, une visite confidentielle de la centrale de EPR de Flamanville en très petit comité de spécialistes.

8 octobre 12H30 départ de Lyon à deux dans la Zoé pour rejoindre Cherbourg au bout de la Presqu'ile du Cotentin. Nous partons avec une seule carte "par principe" la ZE PASS BOSCH de Renault afin de vérifier l'efficacité de cette offre et nous comptons suivre les conseils de charge affichés dans le Packlink de la Zoé. Nous allons utiliser les bornes du réseau Corri-door en mode 22 kilowatts avec notre Zoe R90 ZE40.

Les économies de carburant devraient nous permettre de nous offrir un hôtel en route vers Bourges ou Orléans en improvisant (bien évidement un hôtel équipé d'une prise...)  L'objectif étant d'arriver à Cherbourg Lundi soir pour notre rendez-vous. Nous comptons bien prendre un peu de bon temps en faisant un peu de tourisme dans le Cotentin avant d'arriver.

Mardi journée de travail puis retour sur Lyon, objectif retour mercredi soir soit presque 2000 km au programme.

Comme à notre habitude, tout est raconté sur ce site.

Parcours aller réussi: Charge sur le réseau Corri-door, toutes les bornes étaient libres: Nous avons mis 113 kWh dans la batterie dont une charge nocturne en 10 A nuit d'hôtel. Conso moyenne 14,1 KWh/100 km sur 883 Km.

Dans la presqu'ile du Cotentin, La première borne Mobi SDEC ne fonctionnait pas, nous en avons trouvé une autre dans le village "Le Molay-Littry" 9 km plus loin, c'était chaud car sans cette charge en 22 Kwatt nous ne pouvions rejoindre dans les temps notre rendez-vous sur Cherbourg. Mission accomplie pour le voyage aller roulage à 80 Km/h de moyenne sur autoroute.

Parcours retour réussi: Conso moyenne 14,9 KWh/100 km sur 882,4 Km. (incroyable malgré de nombreuses différences d'itinéraire et aléas...), l'aller et le retour sont identiques à 600 mètres près! 131 kWh de recharge consommées. Vitesse moyenne 64,6 km/h et vitesse au stabilisateur entre 85 et 90 km/h sur autoroute. Nous avons plus utilisé les petites routes  départementales ou vicinales dans le Cotentin à notre retour pour faire un peu de tourisme d'où une moyenne globale plus basse. Sur autoroute nous avons en gros été à 5 km/h de plus qu'à l'aller.

Le reportage en images et la grave conclusion finale

oo oo
  Départ de Lyon à 13H45 début de notre voyage d'étude. Borne libre à notre arrivée sur l'A89 Les Salles. Borne activée avec ma ZE PASS Bosch. Cout: 15,59 € TTC... (1€/kWh !!!!)  
   
  Point conso à notre arrivé au premier point de charge on pouvait encore faire 200 km  
   
  Il restait plus de 100 km mais il était temps d'aller diner ! Fin du diner on étaient à 98 % cout: 23,77 €... (1€/kWh !!!!)  
   
  Après une petite charge intermédiaire partielle (N°3) de 33% à 83% 61 minutes sur la  borne Corri-Door autoroute d'Athée-su-Cher (13,16€) pour faire une petite pause Il restait 240 km d'autonomie, mais il était temps d'aller dormir, le Packlink de la Zoé nous a indiqué le Domaine de La Tortinière (une sorte de Paradis sur terre) on a réservé en roulant car la réception nous a indiqué que l'on pourrait charger même en arrivant tard. Charge gratuite en mode Grand-Mère 10 A et donc au passage équilibrage de la batterie en finissant la charge à 6H34 du matin à 100%.
La charge nous a été offerte
 
   
  Départ de l'hôtel dans un sous-bois de cyclamens blanc et rouge, clic pour admirer  
   
  Cette borne était annoncée gratuite jusqu'au 1er septembre 2017 sur le parking de l'Intermarché Toutefois nous n'avons pas reçu de facture... Cela fait une moyenne avec les bornes hyper chers. Nous avons bien mangé dans l'un des restaurants de la zone commerciale le temps de la charge.  
   
  Un peu d'humour Zoé à la sortie du restaurant

 
   
  Pas de chance, la borne de Subles nous met la Zoé en rouge (pb de terre ?!). Il nous reste juste de quoi aller juste à Cherbourg pour notre rendez-vous, mais n'ayant pas de point de charge garanti sur Cherbourg on préfère chercher une borne. Notre idée de visiter Sainte Mère l'église dont la borne est aussi annoncée en panne par l'appli Chargemap tombe à l'eau.  
   
  Première charge 22 kW réussie sur le réseau Mobi SDEC sans carte privative, juste avec sa carte bancaire et un téléphone mobile. Nous allons avoir 1/4 heure de retard pour notre rendez-vous à Cherbourg on arrive même avec qu'une minute après le début de l'apéro (histoire de nous faire remarquer...) , bref pour un voyage de type précurseur pas de quoi fouetter un chat, d'autant que notre Zoé est déjà chargée prête à assumer notre déplacement vers Flamanville demain et la sortie vers le sud de Cotentin sans avoir à recharger pour notre début de voyage de retour.  
   
  Durant notre visite de l'EPR, nous avons chargé la Zoé sur une prise prêtée par EDF (charge N°8). Nous voilà au milieu de notre parcours en Zoé au restaurant belvédère du sémaphore.
Consommation moyenne 14,1 kWh/100 km sur 883 Km
 
   
  Charge à la sortie du Cotentin sur la borne Mobi SDEC d'Isigny sur mer. Paiement de la charge par carte bancaire et activation par mobile. Durant la charge nous avons visité le musée du caramel d'Isigny situé à quelques encablures de la borne. J'ai reçu un avis de débit de 9€ pour l'ensemble de l'utilisation des bornes Mobi SDEC (presqu'ile du Cotentin).

Il faut noter que ces bornes ne sont pas CHADEMO (donc bien plus économique à l'installation). Sur ces bornes, seule les Zoé peuvent se charger en mode rapide.

 
   
  Après avoir testé la borne à Mortrée du SE61 22 kW (Orne) charge N°10 de 17 minutes pour passer de 45% à 57% (gratuite jusqu'au 31/12/2017) activable avec la carte kiwhi nous avons discuté avec un conducteur de Leaf qui se chargeait aussi sur cette borne. Il nous a conseillé d'aller sur la borne du SE61 de Sées à quelques kilomètres car il y a aussi un restaurant pour diner durant la charge. C'est ce que nous avons fait.  
   
  Il est tard à notre sortie du restaurant, et nous constatons que nous avons peu avancé vers Lyon...  
   
  Nous sommes sortie de l'autoroute pour utiliser la dernière borne gratuite du parcours et réfléchir à la nuit qui est déjà bien avancée. Tous les hôtels que nous avons tenté ne répondent plus téléphone pas car il est trop tard... aussi nous décidons de rentrer en se partageant le volant  
   
  Charge sur réseau Corri-Door: prix 21,47 €  
   
 

A 6H00 je reçois sur mon mobile un arrêt de charge prématuré au niveau 50% ! Nous retournons au véhicule immédiatement et constatant que la charge est repartie toute seule. Nous restons dans la voiture pour observer. A 51% nouvel arrêt. On débranche et on relance. Cela à tenu de 51% à 75% puis message bloquant. Cette charge partielle sur la borne Sodetrel Corri-Door de Farges-Allicahmps sur l'autoroute nous a couté: 12,4 €

Comme il y a de quoi atteindre Clermont-Ferrand et que tout est fermé à cette heure nous décidons d'aller vers Clermont-Ferrand car il y a une grosse concession Renault. On atteint la concession vers 10H00 et constatons que le message d'erreur a disparu le temps de parlementer avec Renault. Renault passe la valise de diag :RAS. Renault met en cause la borne de Farges-Allichamps "instabilité électrique" et nous charge la voiture en 22 kW sur une borne type 3 (il nous prête le câble) le temps du repas (charge N°15). Plus besoin de charger pour rentrer à Lyon que nous atteignons à 16H00.

Très important: Renault nous indique un truc très utile si ce message arrive, il faut pour l'effacer:

  • 1 - Débrancher le câble de charge

  • 2 - Fermer toutes les portières et trappe après avoir éteint phares et les lampes à l'intérieur

  • 3 - Fermer la voiture

  • 4 - Attendre 10 minutes que la Zoé s'endorme pour qu'elle fasse un reset des calculateurs.

  • 5 - Ouvrir et remettre en charge sur cette borne ou mieux une autre borne !

 
   
  Belle conclusion moins de 15 kWh au 100 km sur 1765 km en 3 jours de roulage en Zoé R90 ZE40.

On a chronométré les charges 22 kW sur la Zoé ZE40 R90, l'avancement de la charge est linéaire jusqu'à 99% contrairement à ce que l'on peut lire sur certains forums. Cela nous a été confirmé par Renault Clermont-Ferrand qui nous a informé qu'il était bon de laisser se terminer la charge de 99% à 100% au moins une fois par jour (le temps restant de charge n'est alors plus affiché, c'est le temps de l'équilibrage des éléments de la batterie), il semblerait donc que finalement avoir choisi la Zoé R90 était finalement un pas si mauvais choix sauf pour le coût des charges intermédiaires courtes sur autoroute. Le gain pour la charge complète de la batterie de la Zoé Q90 serait finalement pour aller de 20% à 99% très loin du ratio attendu. La batterie chauffant plus de 20% à 60 en mode 37 kW obligeant à réduire la charge 37 kW  à 11 kilowatts pour finir de 61% à 99%... La Zoé Q90 (ZE40) serait donc plus destinée à faire du butinage plus souvent sur autoroute pour exprimer tout son potentiel en nombre de kilomètres maxi possible par jour.

 

Toutefois, le bilan n'est pas si rose: il y a un énorme problème de tarif "inconstitutionnel" des bornes Corri-Door (entre autres), elles ne respectent pas la constitution Française en discriminant les citoyens équipés de la Zoé R90 par rapport aux citoyens équipés de la Zoé Q90.

Le kilowattheure coûte plus de 1€ avec un Zoé R90 soit un tarif exorbitant et environ 0,6€ à la Zoé Q90 ce qui est énorme aussi. (Chiffres approximatifs obtenus en divisant la facture d'une borne au temps par le nombre de kilowattheures mis dans la batterie.

A quand l'abrogation de la loi stupide empêchant de facturer du kilowattheure sur une borne de charge de véhicule électrique ce qui serait la moindre des choses afin d'éviter un nouveau scandale genre du diesel qui en étant facturé au litre et non au kilogramme ou kWh à fausser la concurrence avec l'essence depuis 5 décennies. Même le gaz est facturé maintenant en kWh et le compteur éclectique est au point depuis plus d'un siècle...

Un nouveau combat pour la justice et l'équité.

Septembre 2017

Ca y est !! Mon projet Photovoltaïque en autoconsommation sans réinjection de l'électricité dans le réseau (site isolé)  et donc avec batteries de stockage est commandé !

Les partenaires sont:

  •  L'Entreprise Jean-Rivière de Lyon Vénissieux: Pour la remise à neuf du toit de la maison et la pose de deux panneaux solaires intégrés Imerys. Ce sont les panneaux qui vont assurer l'étanchéité du toit. Le nouveau toit sera garantie 30 ans.
  •  Imerys pour la fourniture des panneaux et du système d'étanchéité avec le nouveau toit refait à neuf.

Date de fin de travaux contractuelle au plus tard 31 décembre 2017.

Le projet du surcout solaire n'a droit a aucune subvention ce qui me permet de garder ma liberté d'action, de pensée et d'expression. Il est financé à 100% à compte d'auteur dans le seul but de faire éclater la vérité sur la bonne filière photovoltaïque autoconsommation avec batterie.

A noter, le dépôt d'une DP étant indispensable en mairie pour la réfection d'un toit (solaire ou non), les travaux ne peuvent pas démarrer de suite.... encore 2 mois de perdu pour cause d'administration.

Le combat a été très dur pour obtenir cette installation car elle n'est pas dans les clous normatif des empêcheurs de tourner en rond pour faciliter l'arrivée des ENR en FRANCE.

  • Le panneaux N°1 en toiture intégrée fera 28 m², orientation plein sud inclinée (7 string de 8 panneaux)
  • Le panneaux N°2 en toiture intégrée, orientation plein ouest intégré à la toiture fera 18 m²  (3 string de 12 panneaux)

La puissance crête photovoltaïque de l'ensemble sera de 6,072 KW,  soit au maximum:

  • un courant de charge à la sortie du MPPT de 70 A sous 55 volts pour le grand panneau sud
  • un courant de charge à la sortie du MPPT de 43 A sous 55 volts pour le panneau ouest

La production solaire annuelle attendue sera de 6000 KWh par an.( de quoi faire faire 33000 km à une Zoé !)

Les panneaux vont alimenter via la chaine de stockage et l'onduleur Comet Merlin Gerin de 7 Kilowatts: les serveurs de ce site web, ma maison éclairage, pompe à chaleur du système de ventilation en surpression, climatisation l'été et la charge de ma Zoé (100% solaire), ballon eau chaude en été.

L'hiver par grand froid le chauffage est dorénavant assuré par une chaudière gaz à condensation Frisquet.

Le lot câblage interne n'est pas encore attribué, Il comprend :

  • La Fourniture des MPPT reliant les "String PV" vers la charge de batteries LiFePO4 en 48 volts nominaux. (de 40 à 56 volts selon état de charge des batterie LiFePo4)

  • Le système de protection par fusibles des strings et des 2 MPPT, les instruments de mesure en puissance et en énergie.

  • La mise en place de ces équipements dans une armoire électrique à fournir et à câbler.

  • La pose d'une ligne de liaison 2 conducteurs 45 Ampères 220 volts entre le local technique du 3eme niveau et l'armoire électrique du sous sol reliant l'armoire batterie Plomb en floating permanant Merlin Gerin au system de recharge externe solaire fourni par nos soins.

Si ce lot à réaliser dans Lyon Métropole vous intéresse (contact email jmdca@wanadoo.fr)  Ce chantier peut débuter de suite.

A noter que la partie active, stockage LiFePo4 avec l'onduleur Comet 7KW Merlin Gerin est déjà opérationnelle depuis 6 ans, elle a permis de consommer le moins possible d'électricité durant les heures de pointe EJP 22 jours par an. Cette partie de l'installation est donc déjà parfaitement opérationnelle et démontrée en fiabilité. Il s'agit donc juste de remplacer la charge des batteries assurée par le secteur EDF en heure creuse par du solaire. Cette installation assure une autonomie de 18 heures en cas de coupure de courant sans se rationner depuis 6 ans.

Dès le début des travaux pour aurez le photos du chantier sur ce site. Le premier watt solaire est attendu le jour de Noël !

Juillet 2017

Le marché de la voiture électrique devient mature: Je viens de recevoir sans l'avoir demandé, la nouvelle carte ZEPASS de Renault pour ma Zoé ZE40. Fini la mention KiWhi c'est BOSCH qui gère. J'ai validé ma carte via Paypal sans verser de sous à l'avance, génial !. On peut aussi utiliser d'autres moyens de paiements.  Cela ouvre les bornes de toutes l'Europe selon leur affirmation (super). c'est mieux que de se faire voler 20 euros comme sur l'ancienne ZEPASS kiWhi qui n'a jamais put activer les bornes dont j'avais besoin (voir aventure ici) . Nouvelle appli ZEPASS sur mon Androïd qui indique les bornes disponibles. Y-a plus qu'à tester le tout et voir si la synchronisation sur l'écran de ma Zoé fonctionne pour indiquer les bornes et comment les rejoindre... pas certain car ce n'est plus du Bosch mais du Packlink. Bizarre le mobile est obligatoire alors que l'on ne peut pas utiliser un mobile en roulant sans prendre des prunes...

Déjà 980 Km parcourus avec ma ZE40, génial !

Coté maison, toujours aucune nouvelle d'EDF-ENR qui pourtant avait promis de me rappeler pour me faire une proposition pour la pose de capteurs solaires photovoltaïques pour charger en autoconsommation entre autres ma Zoé. Je pense que je vais donc me débrouiller seul avec le système de toiture photovoltaïque intégré Imérys avec 45 M² de panneaux.

Nous sommes en train de simuler à l'instar de Bertrand Picard et  son avion Solar Impulse le cycle jour nuit afin de viser l'autonomie électrique. Nous travaillons sur la notion du neutral qui va intervenir l'été vers 9H30 le matin, c'est à dire l'instant ou la production photovoltaïque recommence à couvrir 100% des besoins de la maison et de mes serveurs informatiques. Ensuite, dès que l'on passera en excès on commencera à remplir aussi les batteries Lithium Fer phosphate 4 pour préparer la prochaine nuit. La Zoé sera rechargée quand cela sera possible en milieu de journée en directe sans passer par la batterie intermédiaire pour gagner en rendement. Je viens d'installer une climatisation à onduleur Hitachi qui règle la puissance de son compresseur exactement au besoin et qui démarre sans à coup pour être compatible avec mon onduleur. Elles feront aussi pompe à chaleur l'hiver pour assurer le chauffage en mi saison au moment ou il y a encore du soleil.

Bref les briques écologiques commencent à se mettre en place.

Voici un premier aperçu de notre simulateur autonomie électrique en version 1, un système imaginé avec l'expérience de l'aérospatiale :-) Merci à mon très fidèle assistant.

Il va servi de base pour programmer l'automate qui va gérer l'énergie dans la maison, 2 sources d'électricité :le soleil et EDF en heure creuse uniquement.

Les curseurs permettent de voir se qui se passe à chaque minute de la journée et de décider ce qui doit être alimenté par EDF ou par les panneaux photovoltaïques.

Ma consommation électrique est maintenant enregistrée en temps réel à chaque seconde sur chaque phase avec un SEM-PRO-500 afin de bien analyser avant et après mise en place des panneaux photovoltaïques.

La consommation de fond de mes serveurs informatiques est de 995 Watts... le gros poste énergie, il sera optimisé aussi ultérieurement.

Une journée typique sans climatisation et chauffage: 21,71 kWh par jour rien que pour l'informatique! Pas de recharge de Zoé ce jour là.

A suivre

Juin 2017

16 juin, ma nouvelle Zoé ZE40 est arrivée:

Je n'attends plus que la carte de recharge rapide compatible Corri-door toujours pas fournie au moment de la livraison du véhicule... La perfection ne sera t'elle jamais de ce monde ? :-)

Donc pour l'inaugurer, une rencontre avec la C-Zero Bretonne à la sortie de son aventure Suisse wave2017 s'imposait autour d'une borne de recharge rapide et légalement gratuite durant une première phase de test que Jérôme a déniché dans l'Ain sur son parcours retour de Zurich à Rennes.  Voir le petit film 6 Mo.

Coté roulage et système de charge ma Zoé est 100% OK, 250 km ce weekend et mon autonomie restante n'est jamais descendue sous les 180 km. Coté Packlink c'est le désastre (je m'y attendais) c'est de pire en pire coté interface utilisateur chez  Renault, cela sera donc retour atelier immédiat ! Grr... ils n'ont rien testés chez Renault. J'ai référencé plus de 40 bogues que cela soit coté de leur site web, que sur le Packlink sur la voiture, après 4 ans de tentative de mise au point de Packlink et ses ZE-services c'est inadmissible !

Wave 2017, c'est fini et c'était en Suisse. Vous pouvez suivre le blog du Breizh Team de Jérôme Fresnay sur Facebook qui a déjà réussie le parcours de Rennes à Zurich en 3 jours avec sa C-zéro qui a déjà 30000 kilomètres au compteur. Plus de 100 véhicules électriques ont fait "le Grand Tour de Suisse" (1600km, 22 lacs, 5 cols Alpins) en une semaine.

Sinon, mon projet photovoltaïque butte toujours sur le manque d'entreprise motivée pour réaliser mon projet pour installer 50m² de photovoltaïque sur mon toit.

J'attends toujours une offre d'EDF ENR... qui semble bloqué par la nouvelle loi autoconsommation photovoltaïque qui les empêche de me proposer un projet photovoltaïque autoconsommation à base de stockage....

Alors que le monde scientifique sort des études alarmantes sur l'inefficacité des ENR non associés à un stockage pour lutter contre les émissions de carbone dans l'atmosphère suite à bilan basé sur 10ans de réalisation.

Le bilan est particulièrement catastrophique en Allemagne ou l'on note une augmentation des émissions de gaz à effet de serre sur les 10 dernières années alors qu'une baisse était attendue après un plan massif d'investissement en éolien, en solaire et en valorisation de la biomasse pour produire de l'électricité...

Il en découle que la mise en place de panneaux solaires sans être associée à un stockage d'électricité devrait être interdit. Avec 10 ans de recul selon une étude scientifique, le bilan des ENR est catastrophique sur le plan du niveau des émissions de carbone en Allemagne par exemple. Pour vous en convaincre lire la Lettre Géopolitique de l’Electricité N°75 du 30 mai 2017 et N°72 du 20 février 2017 Directeur de publication Lionel Taccoen sur www.geopolitique-electricite.fr .

Je soutiens donc à 100% les initiatives des constructeurs de VE visant à donner une 2ème vie aux batteries de VE dans d'immense stockage tampon pour passer les heures de pointes de consommation électrique sans avoir à activer des centrales thermiques au pétrole ou au charbon comme le fait l'Allemagne avec ses centrales à lignite et bientôt la Suisse avec du gaz.

Il est incompréhensible qu'en France la loi sur l'Autoconsommation photovoltaïque ait été amendée pour ne pas favoriser le développement du stockage décentralisé d'électricité associé au panneau photovoltaïque !!!! et de plus limiter à 3 KWatt la puissance d'une installation autoconsommation pouvant bénéficier d'une baisse du taux de TVA à 10% ...

Ce point sera mon nouveau combat pour les années 2017 et 2018, je compte bien démontrer l’efficacité d'un stockage décentralisé associé à des panneaux solaires pour stopper toute consommation d'électricité durant les heures de pointes afin de mon coté ne pas consommer le moindre gramme d'énergie fossile. Installation réalisée à base des anciennes batteries de mes anciens VE. La décentralisation a un avantage cela évite de concentrer sur un même site une puissance instantanée démentielle... qui fait peur à certains en profitant pour freiner cette voie sans gaz et sans pétrole.

En Angleterre Renault expérimente déjà un système décentralisé d'usage en deuxième vie des batteries de ses VE dans un conteneur de la taille d'une machine à laver domestique permettant de donner une journée d'autonomie électrique à une habitation, et en France ?...

Mai 2017 Enfin, les nouvelles du front:

La Zoé 40 (moteur QE90), c'est démontré maintenant peut faire  425 Km  sans se recharger, regardez la vidéo. Vivement que je reçoive la mienne.

Le décret d'application sur l'autoconsommation photovoltaïque est publié le 28 avril 2017.  Toutefois le texte de loi concernant les particuliers n'est pas clairement repris... Il semblerait que le cas ou l'ont ne souhaite pas revendre de l'électricité soit éludé... Le texte de loi traite plutôt de l'autoconsommation collective entre un groupe de membres adhérant à cette opération et de plus limité à 3 kW de puissance installée. Bref la loi est détournée de ces objectifs initiaux par ce décret d'application tortueux. (en particulier les P + Q)  en enlevant le + c'est la réelle teneur du projet !

De mon coté j'ai enfin reçu après 2 mois un premier devis sérieux pour la réfection/transformation de mon toit en photovoltaïque destiné à une autoconsommation pudiquement intitulé "installation isolée" chez les professionnels, un peu comme un chalet de haute montagne non desservi en électricité...

Les professionnels grand public ne semblent ne pas être encore prêts pour cela, je vais donc juste faire poser les cellules sur mon toit avec le câblage normée et ses protections pour aller jusqu'à la première armoire électrique. Ensuite j'utiliserais du matériel Victron Energy pour optimiser le rendement des panneaux solaires "technologie MPPT" pour charger mes propres batteries LiFePo4 de mon onduleur actuel.

Le projet sera conduit en 2 phases. (La 2ème phase si succès de la première bien évidement)

  • 2017 - Equipement du pan sud de mon toit avec 28 m² de cellules soit 3696 watts crêtes - Objectif 3700 KWh/an

  • 2018 - Equipement du pan ouest de mon toit avec 18 m² de cellules soit 2376 watts crêtes - Objectif 2200 KWh/an

Dès que le chantier démarrera, vous serez informés au jour le jour de son avancement et de ses péripéties sur ce site.

Sinon, j'ai passé commande chez Renault d'une Zoé 40 pour remplacer ma Zoé qui a déjà 36 mois, livraison prévue 5 juillet 2017. Cette Zoé sera bien évidement chargée à 100% sur mon toit photovoltaïque, c'est ce que je cherche à démontrer.

Enfin, nous espérons que le nouveau président de la France Emmanuel Macron tiendra compte des exigences de l'écologie en ne prendra aucune décision avant de l'avoir soupesé sur le plan de l'écologie et du bien être pour l'avenir de notre planète.

Février 2017: 14 Février, voilà une date à retenir, après accord de Bruxelles, le Parlement français et le Sénat ont définitivement adopté le projet de loi favorisant le développement de l'autoconsommation d'électricité produit par ses propres panneaux photovoltaïques. La ministre Ségolène Royal a déclaré que la loi serait très rapidement promulguée.

A noter, un volet du projet prévoit que les gestionnaires du réseau électrique devront faciliter les opérations d'autoconsommation.

Voilà qui rend légal mon projet un peu f...

Je reçois cette semaine une première entreprise qui va me proposer de transformer mon toit sud en toit photovoltaïque.  A suivre !

Janvier 2017: Bonne année 2017 à tous en perspective !

Voilà mon chantier 2017, probablement le plus important et le plus risqué de ma carrière de précurseur, nom de code "débranche-moi !"

Alors que RTE déclare un plan d'alerte pour passer la 3ème semaine de janvier suite à un avis de grand froid, je pense qu'il est temps d'inverser la vapeur et de voir la problématique sous un angle bien différent.

Posons cette problématique:

Aucun financier non étatique n'accepte de financer un investissement non rentable en moins de 10 ans, alors imaginer cette problématique: en France nous avons besoin pour environ 100 heures par an de 22 Gigawatts de puissance électrique supplémentaire (soit 15 tranches nucléaires modernes ou 15 centrales à gaz plus économiques si j'ose dire). Soit 22 Gigawatts de puissance électrique à fournir reparties de la façon suivante:

  •  4 gigawatts repartis sur 30 jours complets soit 8% du temps possible d'usage sur l'année (A amortir donc sur 8% du temps !) - Ces 4 Gigawatts manquants sont dut au retard du programme EPR.
  •  6 gigawatts repartis sur 30 heures par an répartis sur 4 mois soit 3/1000 du temps d'usage possible...
  •  12 gigawatts pour 20 heures d'usage repartis sur 5 ans et pas toutes les années (en cas de grand froid uniquement et sur quelques heures) cela a été le cas du 19 janvier 2017 (lire le wiki)
Un pays riche comme la France des années 60/70 avait pris ce risque pour seulement la première ligne de la problématique. Le premier Ministre Pierre Messmer avait alors commandé quelques centrales nucléaires de plus que nécessaire (13) alors quelles n'étaient pas toutes rationnellement indispensables à l'époque... mais c'est cet excès de commande qui a permit de construire avec du plus de sérénité et de sécurité des centrales nucléaires sans compromis et qui tournent toujours parfaitement 50 ans après (merci !) contrairement aux dernières construites ou l'optimisation des investissements nous à fait construire au japon des cuves à prix trop tirées... ou du Superphenix qualité au rabais qu'il a fallut démolir à cause de la mauvaise qualité des matériaux utilisés pour construire son barillet entre autre.

Toutefois, même un pays communiste riche n'oserait pas se lancer sur l'investissement de la 3ème ligne, il y a une limite dans le gaspillage de l'argent public !

Bref, ces 22 gigawatts qui manquent à la France sont quand même indispensables pour assurer la sécurité du pays et de ses citoyens; Pensons par exemple aux gens qui ont besoin d'un respirateur artificiel, aux hôpitaux, aux réseaux de communication, à l'alimentation des châteaux d'eau et à l'évacuation des eaux usées, au pompage de la nappe phréatique pour maintenir au sec les parkings souterrains et les métropolitains.. Bref, une sacré problématique insoluble avec une vision centralisée.

"Mon point de vue est qu'il faudrait décentraliser pour résoudre le problème, en laissant le citoyen s'organiser pour passer sans encombre les quelques heures reparties sur 22 jours au maximum par an ou il n'y aurait pas de courant électrique centralisé financièrement accessible (idée de fond). Il y a aussi les jours  de tempête ou il serait très utile de profiter d'une alimentation électrique autonome pour cause de destruction climatique du réseau centralisé. (200.000 foyers étaient dans ce cas le 13 janvier 2017 dernier) et pourtant un certain nombre ont sur leur toit des panneaux solaires photovoltaïques totalement inutilisables car sans batterie et à commande centralisée par le réseau..."

L'idée de base est de suivre ce fil conducteur :

  1. Mise en place d'un contrat d'alimentation électrique interruptible pour particulier (exemple 100 heures par an 6 heures par jour maxi en 2 plages horaires par jour choisies en temps réel par l'operateur selon ses besoins)  en contre partie d'un tarif d'électricité nettement plus bas et d'un contrat d'abonnement à prix fixe très avantageux pour l'utilisateur final un peu à l'instar de feu EJP. Le prix de électricité variant d'un facteur allant jusqu'à 10 en cours de journée l'hiver cela parait logique de payer l'énergie en proportion de son prix de sa production.

  2. Mettre en place d'un tarif variable du kWh généralisé, suivant le cout réel de la production électrique ou de son importation + taxe carbone bien évidement. Ce qui inciterait le citoyen près de ses sous à différer de quelques heures le lancement de sa machine à laver ou de la charge de sa voiture électrique.

Il suffit pour les opérateurs vendeurs d'électricité de convaincre 20% des clients français d'adopter un contrat interruptible contractuel plus économique pour ne plus avoir besoin de construire de nouvelle centrale électrique (une sacré économie) ce qui financera sans aucun problème la réduction accordée à ces 20% de pionniers écologiques ! Exit les contrats d'effacement rémunérant uniquement des intermédiaires financiers spéculateurs. Bien sure il faudra continuer à construire de nouvelles centrales mais juste pour remplacer les anciennes en fin de vie (maintenance) voir même diminuer le nombre de centrales classiques grâce au solaire et à l'éolien maritime pouvant recharger des batteries chez les particuliers durant les périodes d'abondance.

Bien évidement il ne faut pas d'intermédiaires entre l'économie redistribuée par RTE ou ses sous contractants distributeurs et les clients finaux sinon cela nuirait totalement au dispositif.

Avec l'argent économisé les 20% de consommateurs finaux acceptant l'interruption de leur alimentation électrique de façon contractuelle pourront s'équiper à leur convenance soit:

  •  de pullovers ou de bougies (écolo pur et dur) mais j'ai aussi une pensée au constat de la coupure d'alimentation forcée suite à la météo et je compatie à leur effort contraint peu ou pas rémunéré.

  •  d'un petit groupe électrogène (100 heures par an c'est acceptable mais certes un peu plus polluant) pour assure l'éclairage minimas et maintenir le congélateur en froid)

  •  d'un éclairage de secours en courant continu à led à batterie/pile et de pull over (c'est très économique)

  •  de panneaux solaires autonomes (sans revente d'électricité à EDF) avec batteries et avec un onduleur autonome pour passer les 6 heures de coupures potentielles par jour. (c'est aussi le projet des batteries murales d'Elon Musk pour recycler les batteries de ses voitures électriques en fin de vie; ce que je fais depuis plus de 10 ans avec succès dans mon système anti heures de pointe EJP)

C'est cette dernière solution que je vais démontrer pratiquement cette année sur ce site. Une nouvelle aventure 2017. Je sais au début on me prend un peu pour un f... mais après c'est tout le contraire.

Depuis 5 ans j'utilise déjà un onduleur industriel de récupération acheté dans une casse sans batterie un super Comet de 7 KVA de Merlin Gerin que j'ai couplé avec 18 kWh de batterie LiFePo4 et les jours EJP je débranche déjà depuis 5 ans....

Toutefois 18 heures de coupure sur une même journée de suite c'est très long (7 heures du matin à 1h00 du matin suivant) alors que dans la journée il y a une tranche horaire ou il a moins de consommation (milieu d'après-midi) durant l'apport du solaire centralisé et permettrait de diviser par 2 la quantité de batteries nécessaire pour une totale économie soit zéro KWh heure de pointe consommé sur l'année.

Mon installation fonctionne très bien depuis 5 ans, le rendement reste très bon grâce aux batteries lithium fer phosphate 4 dont la durabilité n'est plus à démontrer surtout en usage peu intensif ce qui le cas en usage onduleur (50 fois moins violent qu'en usage automobile), toutefois il manque le coup de pouce écologique dans mon installation, recharger aussi mes batteries avec des panneaux solaires. C'est ce que je vais mettre en place cette année. Les panneaux solaires seront probablement de type amorphe pour plus d'efficacité  l'hiver là ou il y a le besoin maxi et aussi moins d'énergie grise à amortir. J'ai un toit plein sud de 35 M² ayant pile la bonne inclinaison pour démontrer l'efficacité de cette solution.

Reste à remplacer mon contrat EJP 17 kilowatts par un contrat de 2 ou 3 kilowatts interruptibles longue utilisation  qui devrait être encore bien plus économique. Le reste viendra du soleil y compris pour charger ma Zoé qui n'a pas trop besoin de rouler les jours de très mauvais temps et de neige.

Donc pour ma part je compte diminuer ma puissance appelée maxi d'un facteur 5 et l'énergie consommée d'un facteur 2,5 !

Je lance donc un quadruple appel d'offre:

  • Pour la pose de 50 m² de panneaux solaires photovoltaïques amorphes étanches de toiture intégrés à large spectre. Tension nominale 56 volts pour charger des batteries 48 volts tension nominale  dite de sécurité. (attention le toit étant à 15 mètres de hauteur ==> usage d'un camion grue indispensable)

  • Pour trouver un opérateur vendeur d'électricité ayant l'envie de promouvoir ce nouveau point de vue décentralisé "débranche-moi quand il y en a le besoin !"  Le compteur Linky devrait savoir le faire, je viens de recevoir un courrier d'EDF pour me signaler que l'on allait remplacer mon vieux compteur EJP par un LINKY...

  • Pour la mise en  place d'une prise pour charger ma Zoé sur mon onduleur. Pour info je passerais à la Zoé 400 km au mois de mai. ( changement de batterie ou changement de Zoé ce n'est pas encore défini)

  • Pour la mise en place d'une ventilation double flux à pompe à chaleur pour économiser aussi sur le chauffage

Et si vous approuvez ma démarche Twittez sur mon compte DoubleHybride vos idées ou tout simplement annoncer que vous souhaitez aussi chez vous tenter cette expérience "débranche-moi".

Vous assisterez en 2017 sur ce site à l'installation de 50 m² de panneaux solaire et à la publication de tous mes chiffres de consommation, avant et après leur mis en place. Ce site web étant bien évidement alimenté en énergie électrique par ce dispositif même en cas de coupure de courant !. Une conférence sera organisée au printemps 2018 à la Maison Musée d'Ampère pour commenter les premiers résultats de cette initiative et je commenterais toutes les offres qui m'auront été proposées en matière de contrat interruptible économique pour particulier.

Autre bonne nouvelle, j'ai reçu 15 jours après celle de l'Auto-Magique la vignette Crit'Air de ma Zoé. Cela sent le tri alphabétique A comme Auto-magique et Z comme Zoé.


 Liens utiles pour l'ouverture au monde de l'écologie automobile

Le corner des associations amies et militantes

Contactez-nous pour participer au corner des associations sans but lucratif

Mobil'Eco - humanité autour de la préservation du patrimoine des véhicules électriques.

 WEB

AVEM (Avenir du Véhicule Electrique Méditerranéen)

Le fil des news compilées de l'AVEM

Accès direct aux derniers messages du forum du club

vehiculeselectriques.free.fr  le forum incontournable

 WEB

L'avis des scientifiques et des ingénieurs  WEB
Enviscope (le quotidien de l'environnement de l'innovation et de l'éco entreprise)

Le fil des news "Energie" compilées d'Enviscope

WEHICULES, un site d'actualité forum autour du véhicule électrique et de l'écologie animé par l'utilisateur actuel de la Toujours Contente

Les dernières nouvelles publiées par la Nasa par des scientifiques et des ingénieurs  On y parle aussi de changement climatique et de solutions pour l'avenir de l'humanité.


 Objectifs des tests de 2005 à 2013

Cliché Août 2005  Cliché Août 2008 3 ans après ?!?!?!?!? Régénération

1 août 2008, après trois ans en double hybride que d'aventures! et aussi des résultats obtenus: l'hybride rechargeable ou l'e-REV selon de quel point de vue on regarde sont bien l'avenir de l'homme, tous les constructeurs s'y mettent tant les résultats en matière d'économie de pétrole sont spectaculaires. Renault nous prépare le mass-market du VE et Toyota va mettre de coté son slogan originel pour la Prius "le véhicule électrique que l'on n'a pas besoin de brancher". C'est bien d'utiliser la gomme qui est au bout du crayon chez ces deux constructeurs. Certains continuent par contre à s'arcbouter sur leur diesel toujours plus..., d'autres ont compris maintenant.

Jeux éducatifs gratuits Pour vérifier, que vous vous êtes bien imprégnés du message que j'essaye de faire passer depuis 3 ans, je vous propose un petit jeu: Regarder attentivement les 2 images ci-dessus, récapituler tous les points de ressemblance qui y sont cachés (sens réel et sens figuré) et écrivez-moi, le premier qui découvrira les 3  grosses ressemblances cachées recevra un petit cadeau souvenir mythique. Ce jeu est totalement gratuit pour respecter la législation, il vous suffit de déduire les ressemblances de la lecture des 3 premières années d'aventures de la Toujours Contente, du début de l'aventure de l'Auto-Magique et de me les envoyer par email.

Résumé du test hybride II:

Son but a été de démontrer les bienfaits pour l'environnement en utilisant deux véhicules à traction électrique hybride en combinaison pour remplacer un véhicule diesel (capacité identique de chargement et d'usage)

  •  Kangoo Elect' Road: 40990 km avec seulement 1,2 l aux 100 km de SP 95 et 26 kWh d'électricité aux 100 km  (soit un total de 3€ d'énergie pour 100 km) Parcours jusqu'à 600 km par jour! et seulement 39 g de CO2 au km.

  •  Prius II: 5,9 l aux 100 km (90% autoroute) d'ou la consommation un peu plus élevée que dans l'usage général d'une Prius qui se situe plutôt entre 5,0 et 5,2 l aux 100 km comme constaté sur les 10.000 derniers kilomètres parcourus depuis la cession la Toujours Contente.

  •  Le tableau officiel de synthèse

Toutes les preuves sont rassemblées sur ce site, elles sont à découvrir en découvrant ou redécouvrant l'aventure intégrale de la Toujours Contente de mai 2005 à mars 2008 complétée pour les très grands parcours par une Prius en attendant le véhicule universel rechargeable tout usage et plus respectueux de l'environnement.

Le reportage de l'usage de la Toujours Contente au jour le jour est ici depuis son achat, vous pouvez aussi  butinez par période sur ce lien.

Bilan de la Phase II: Après 33 mois découlant de l'utilisation de deux véhicules hybrides: HV (Prius) et E-REV (Kangoo ER) deux véhicules  très complémentaires depuis mars 2005, la consommation moyennée des 2 véhicules en carburant pétrolier est de 3,3 litres aux 100 km de SP95 sans que son utilisateur ait changé ses habitudes, il a parcouru 74.507 km sur cette période. Bonus avec aucune consommation de pétrole  en ville... (ZEV)  Détail des conclusions ici sur les véhicules électriques hybrides plug-in. Lisez tout pour vous imprégner de la religion VE et découvrir que le facteur 4 pourrait être imposé sans inconvénient dès aujourd'hui si la volonté politique existait...

Ouverture à la phase III avec l'arrivée de l'Auto-Magique, cela commence le 2 Aout 2008 avec toutes les explications de ce nouveau programme de tests dont j'avais donné quelques détails ici. Je cherche des sponsors financiers et technologiques pour conduire ce nouveau test et en partager les résultats. Le sujet de fond de ce nouveau test est la batterie à géométrie variable, un thème dont vous allez comprendre le sens au fils des mois:

  1. Du 1 septembre 2008 au 31 mars 2010 - expérimentation d'une batterie à géométrie variable portant l'autonomie de l'Auto-Magique de 90 km à 135 km  - Succès de l'idée qui a démontré son efficacité permettant à la voiture de parcourir jusqu'à 300 km par jour en 100% électrique.

  2. A partir du 31 mars 2010, expérimentation avec les mêmes principes d'une batterie à géométrie variable au lithium fer phosphate permettant de doubler l'autonomie de base. Objectif 400 km par jour.

  3. A partir du 1 septembre 2013, expérimentation du remplacement de deux monoblocs STM5 par 4 cellules LiFePo4 coupler à une régulation protection très spéciales (Projet Auto-Magique IV) La cohabitation série Lithium/NiCd !


 Evénements autour du véhicule électrique

Projet 2016/2017:

Nous recherchons des sponsors pour partager les fruits des événements médiatiques autour des véhicules électriques en 2015 et 2016.  Contact ici

  • 6ème Traversée des Alpes. La nouveauté de la 6ème, c'est que cette épreuve sera professionnelle et internationale avec village de toile et animation dans toutes les villes étapes.   (voir le CR de la 5ème édition)

    Les dates de la 6ème édition ne sont pas encore définies (en discussion avec les électriciens de France car il faut que des points de charge soient en place pour une bonne centaine de véhicules)

    Le parcours et programmes projetés seraient:

    • Départ médiatique de Lyon, des pelouses du parc du musée Henri Malartre sur les bords de Saône avec visite organisée des musée Henri-Malartre et Musée Ampère en hommage au fondateur de l'électricité moderne

      Village de toile expo vente/VE destiné au public pour qu'il puisse rencontrer les constructeurs de VE et faciliter son passage à l'achat d'un VE

    • Départ de la 1ère étape pour Grenoble pour une charge organisée par les concurrents eux même et leur staff, soit par l'usage de bornes publiques, soit par l'usage des points de charge prévus par les constructeurs.

      Itinéraire libre en temps et parcours par la route et les propres moyens de traction électriques du véhicules. Cela permettra ainsi un foisonnement dans l'utilisation des prises publiques.

      Village de toile expo vente  VE sur GRENOBLE

      Les charges seront médiatisées au coup par coup par les limiers pour montrer leur facilité ou problème. Les temps de charge seront mesurés, et le classement teindra complet de plusieurs critères autour de la recharge:

      • Electricité plus propre

      • Temps de charge

      • Système ouvert au public sans abonnement préalable

    • 2ème étape Grenoble-Gap, itinéraire imposé, recharge libre des candidats sur tous le parcours avec les logistiques constructeurs et/ou les relations établi sur Gap et sa région.  Décompte des charges comme sur Grenoble - Village de toile expo vente  VE sur GAP

    • 3ème étape départ de GAP pour le franchissement direct de la Bonnette (itinéraire imposé roulage en groupe)

    • Rendez-vous le soir dans un station d'altitude sur le versant sud des Alpes pour une grande soirée médiatique - Recharge des véhicules (hors classement lieu libre) - Village de toile en station - l'essentiel sera d'arriver à l'heure du début du repas !

    • 4ème Etape Parcours vers Nice avec la fameuse épreuve de l'élastique (passage par l'Italie à l'étude) pour une arrivée triomphale sur la promenade des Anglais - Village de toile sur Nice - Remise des Label MobilEco Montagne - Remise des prix - Trophée du meilleur système de prise publique .

Contact info: jean-marc.dubie@cotatel.fr  (33)688071756

Reportages

(résumé)

Evénements à venir

  • 6ème Traversée des Alpes en VE en ? on en parle toujours reste à trouver des points de charges de 500 kW - Constructeurs contactez-nous

 Projet de programme

Technologies

Activisme

Associations

Forums

Sites Amis

Ce site vous a plu alors www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.