Mise à jour
6/12/2021
21ème année avec
250.000 visiteurs/an en moyenne

L'épopée du véhicule électrique, hybride, hybride rechargeable, PHEV, E-REV, VAE afin de rouler sans pétrole et uniquement au soleil.
Compte-rendu sur 15 années d'usage du véhicule électrique et d'écologie sans sacrifier au confort moderne.

" Bien avant qu'on n'ait plus de pétrole, on n'aura plus d'atmosphère "
Mario Molina Prix Nobel de chimie 1995

6 décembre 2021 - Focus sur le rendement des installations.

Je rentre dans la phase de finition des automatismes pour piloter finement mon installation et faire le meilleur choix de l'énergie la plus économique à utiliser selon la période de l'année et de l'ensoleillement

Deux fois par jour je relève 26 points de mesure sur mon installation. Au bout de 12 mois de fonctionnement de l'onduleur et de ses batteries et 10 mois de fonctionnement des panneaux solaire j'obtiens par calcul des orientations très intéressantes à vous détailler ici.

Commençant par du très simple : le poste production d'eau chaude sanitaire.

Etat initial avant mon installation: Production par chaudière Gaz à condensation Frisquet datant de 6 ans sans ballon stockage

1ère amélioration mise en place d'un ballon d'eau chaude électrique 200 L standard du commerce équipé d'origine de 3 résistances de 750 Watts  pouvant être couplé étoile ou parallèle selon usage en tri 380 ou 240 Volts mono

Le ballon par un jeu de 4 vannes 1/4 de tour a été relié à mon installation pour permettre:

  • Soit la source unique de l'ECS par le ballon.

  • Soit préchauffer l'eau avant passage dans la chaudière. (Durant une semaine en tarif ROUGE TEMPO par exemple ou le gaz pourrait être plus économique qu'EDF)

  • Soit arrêté le ballon et donc ECS par chaudière Frisquet seule

Pour 30 jours le cout de production eau chaude pour 2 personnes

  • Sur gaz : 84 m3 mesurés au compteur gaz soit 918 kWh théorique ‘PCI gaz’ soit 37.6 € soit 457 €/an (tarif gaz mi 2021)

  • Sur électricité de nuit mesuré sur par mini compteur individuel : 75 kWh soit 9.22 € (tarif TTC Tempo bleu nuit) soit 112 €/an

On peut en déduire que le rendement de la chaudière gaz pour produire de l’ECS hors saison de chauffage gaz est de seulement 8,1 % !!!! et pourtant elle est en position ECS ECO !

Il est donc fou de continuer à produire son eau chaude sanitaire avec une chaudière gaz même à condensation hors période de chauffage si elle n’est pas équipée d’un ballon tampon. Mettre un simple ballon d'eau chaude est super rentable.

Je vais plus loin pour économiser encore plus en alimentant le ballon eau chaude sanitaire électrique du commerce directement par mes panneaux solaires photovoltaïques après une modification simple faite par moi-même du câblage interne du chauffage du chauffe-eau (A noter Il est équipé d’origine d'un câblage par cosses Faston donc modification simple réversible)

  1. Je laisse branché une seule résistance sur le circuit secteur d’origine connecter à la carte électronique de régulation du chauffe-eau.

  2. Je connecte les 2 résistances restantes directement sur le circuit haute tension d’une partie de mes panneaux solaire DC (avant MPPT) par un câble 2x1,5 mm2. En effet à 180 Volts DC la puissance baisse d’un facteur 2,57 (car P=U²/R donc rapport de puissance sur le rapport des tensions au carré). La puissance des 2 résistances en série chute à 583 watts soit 3,24 Ampères sou 180 volts. Coté panneau solaire un couplage de 2 string en série me permet d’obtenir 180 Volts DC durant le besoin de chauffage ECS par le soleil.

  3. Le circuit des 2 résistances est alimenté via un relais avec bobine 220 V AC supportant la coupure DC commandé par la carte de régulation d’origine du ballon d’eau chaude: c’est à dire que bobine du relais est connecté au circuit de la résistance restante avant sa coupure par le disjoncteur du mode été (100% solaire)

Cout en matériel (moins de 100 euros):

  • un disjoncteurs 6 A protection circuit photovoltaïque résistance.

  • un relais DC à pouvoir de coupure 200 volts  qui sert à couper l'alimentation des 2 résistances sur le soleil lorsque la température haute est atteinte dans le ballon.

  • un disjoncteur 6 A qui sert à couper la résistance restante sur le secteur en période été

  • un peu de câble 1,5 mm2

Cette installation de production d’eau chaude solaire est donc très économique à réaliser  : pas de plomberie une fois le cumulus standard posé par un professionnel qui aura naturellement placé un relais jour/nuit commandé par le LINKY pour couper en tarif de pointe le cumulus.

Ainsi dans mon cas l’eau chaude a été 100% solaire du 16 mars 2021 au 5 novembre 2021 (223 J/an) Pour 2 personnes avec un ballon de 200 litres nous n’avons jamais manqué d’eau chaude y compris pendant les périodes de forte pluie sur plusieurs jours. En dehors de ces dates, l’ECS elle est partiellement solaire uniquement période si les batteries solaires sont pleines. Reste donc à couvrir sur tarif heure creuse d’hiver environ 142 J/an majoritairement au tarif blanc nuit tempo 355 kWh soit environ 50 Euros TTC

La production ECS me revient maintenant à l’usage seulement à 50 € TTC par an au lieu des 457 € du gaz. Soit 407 € par an pour amortir les investissements. Cette production est garantie à l'usage sans émission de CO².

Si vous n’avez encore pas de panneaux solaires, il vous suffirait de 2 m² mais attention panneaux solaires câblés en haute tension car il vous faudrait 8 panneaux de 24 volts en série pour arriver à 192 volts ce qui est bien trop puissant juste pour de l’eau chaude sanitaire. Il est donc à mon avis nécessaire de placer le projet de cumulus solaire dans le cadre d'un projet photovoltaïque visant aussi à produire son électricité.

Gageons que dans peu de temps il sera vendu des ballons électriques mixtes : secteur et panneaux photovoltaïques tout pré câblé avec un circuit solaire en 24 volts. Ce type d'installation sera alors beaucoup plus simple que les antiques panneaux solaires hydraulique avec leur problème de pose et de maintenance associée.

Prochain épisode : Analyse du rendement de la pose d'une ventilation double flux avec récupérateur de chaleur (à suivre dans quelques semaines une fois que France Air aura enfin fiabilisé son matériel)

12 octobre 2021 - Mon installation solaire rentre dans son premier automne et ses brouillards du matin et aussi mon coup de gueule contre l'hydrogène.

Voici une bonne occasion de faire le point sur l'indispensable stockage d'électricité provenant de toute installation photovoltaïque afin de la rendre efficace sur la question de la limitation des émissions de CO² .

Rien de tel qu'un graphique pour le démontrer :

Les 3 plages sont des aires empilées montrant l'augmentation de production photovoltaïque durant cet été 2021 en gros 450 kWh de plus par mois. Mon installation m'a déjà fait économiser 6700 kWh depuis le 12 février 2021. C'est pile dans le plan de marche.

Je dispose de 4 stockages d'énergie :

  1. Une batterie LiFePO4 de 16 kWh qui cycle à 100% tous les jours
  2. Une Zoé avec une batterie de 52 kWh
  3. Un cumulus électrique de 200 litres pour l'eau chaude sanitaire (plage de stockage de 70° à 48°C) soit 5 kWh
  4. Une piscine chauffée avec une PAC sur photovoltaïque (capacité 98 kWh dans la plage d'utilisation normale 3°C de variation)

La piscine étant bien naturellement le déversoir final si tout est plein mais au mois d'Aout l'eau étant déjà naturellement à 30°C grâce à sa couverture ... il ne reste pas beaucoup de place!

Ma consommation électrique pour la maison et mon informatique étant assez linéaire soit 30 kWh par jour, il y a donc l'été le besoin de stocker 30 kWh sur les 60 KWh disponibles chaque jour de plein soleil :

  • 16 kWh au maximum vont donc dans les batteries,
  • 2 kWh dans le cumulus (cela correspond à ma consommation moyenne eau chaude jour),
  • 12 kWh dans la Zoé soit 85 Km si la batterie n'est pas déjà pleine. On voit bien sur le graphique que la charge de ma Zoé de jour au soleil est le complément idéal à mon stockage stationnaire qui est full 13 kWh jour en moyenne. 8000 km en 4 mois avec ma nouvelle Zoé dont une grande partie 100% au soleil c'est génial.

Cet été très peu de besoin de climatisation car l'été fut assez médiocre question soleil et température.

Il n'y a eu que 11 journées autarciques en juillet c'est à dire 0 kWh EDF sur 24 Heures, il faudra attendre 2022 pour un bilan plus précis sur ce point.

Quoi qu'il en soit, si vous installer plus de panneaux que votre consommation minimale de jour c'est à dire entre 9H à 19H, votre installation ne sera pas efficace sans du stockage.

Le véhicule électrique se chargeant de jour n'est évidement pas adapté pour ceux qui utilisent leur voiture pour travailler. Si cela avait été mon cas il aurait fallu que j'installe 12 kWh de stockage par batterie stationnaire supplémentaire.

Grace au stockage je valorise ma surproduction à 14 cts d'euros TTC par kWh (non-achat de kWh jour bleu) et ceci sans avoir des taxes à payer et en évitant aussi les taxes type Turpe destinées à payer le droit d'usage du réseau public pour vendre son surplus de production...

L'autoconsommation à 100% est donc bien évidemment la meilleure solution ce qui rend le stockage indispensable.

A noter que le réseau publique étant l'été en excès de production la journée, il faut même payer pour écouler sa production certains jours quand on est producteur d'énergie éolienne ou par de grands champs photovoltaïque.

Hydrogène (mon coup de gueule)

Je vois rouge sur ce sujet, dépenser de l'argent publique pour mettre au point un vélo à hydrogène est stupide .... car le vélo électrique est déjà au point et il a un rendement du puits à la roue meilleur que 80%

L'hydrogène est une machine à gâcher l'argent publique et l'énergie primaire même si cela fonctionne sans pollution du coté pile à combustible, à 4500 euros le vélo il y a de quoi hurler.

L'hydrogène est un mauvais vecteur de stockage de l'énergie pour la mobilité légère là ou la batterie électrique à un rendement du puits à la roue supérieure à 80%. Le problème étant de produire de l'hydrogène propre et sans gaspiller de l'énergie primaire c'est à dire avec un rendement du puits à la roue supérieure à 80%, avec l'hydrogène c'est physiquement parlant impossible.

L'hydrogène ne peut être une solution que si l'utilisation de la batterie électrique n'est pas possible, par exemple des cargos traversant le pacifique, une fusée pour aller sur mars. Pour le stockage de l'électricité sur le réseau publique il y a déjà les S.T.E.P.E. et les giga-batteries électriques.

Reste éventuellement comme marché les trains pour les lignes en attente d'électrification et les cargos mais attention il y a déjà les différentes formes de gaz méthane qui existent pour cela et c'est déjà au point et moins dangereux. Produire du CH4 avec de l'électricité c'est aussi possible avec du CO².

Bref, Messieurs les politiques si vous souhaitez garder une crédibilité vis à vis de la communauté scientifique il est temps de faire un demi-tour sur la mobilité routière à l'hydrogène.

1 septembre 2021 - Déjà 5500 km avec ma nouvelle Zoé Exception 52 kWh  

Après 3 mois un premier bilan s'impose !

Le point hyper positif, la Zoé R135 consomme 3 kWh de moins aux 100 km en comparaison avec ma précédente Zoé40. Ma consommation moyenne sur 5500 km est de 14,7 kWh aux 100 km. L'autonomie en usage route, autoroute et col de montagne est très satisfaisante plus de 300 km. Les 400 km sont atteignables facilement hors autoroute. Et ce qu'il y a d'extraordinaire c'est que la R135 est hyper pêchu bien plus que la ZOe40: ca déménage y compris sur l'autoroute jusqu'à 130 km/h. Une fois que l'on y est habitué, le maintient dans les voies c'est très sécurisant sur autoroute.

Les 2 points négatifs sont:

Un GPS qui est totalement con, en net retrait par rapport à la version TOMTOM infotraffic de la ZOE40. Il donne des itinéraires erronés, ergonomie nulle, info trafic pas performant. Impossible de maitriser des parcours mixtes autoroute et non autoroute selon son choix, aucune information POI touristique. Contradiction entre le mode vocal et le mode écran en cours d'itinéraire! Le système itinéraire journalier est débile, il s'enclenche à tort et à travers y compris quand on est sur le GPS d'Androïd auto.

Bref j'utilise en mode Androïd Auto Coyote et Waze selon la nécessité de surveiller finement les pièges de la route.

Enfin, un dernier point très pénible. La fixation au châssis du siège passager avant grince, c'est horripilant dans une voiture silencieuse et cela n'était pas le cas dans la ZOE40. Peut-être qu'un passage au garage réglera ce problème à moins que cela soit un défaut de soudure du châssis... (à suivre)

Enfin, une grosse connerie de ma part j'ai oublié de dire lors de l'achat que je voulais un pare-brise athermique comme sur ma ZOE40. C'est de ma faute, oubli lors de la commande car je pensais que la haut de gamme de la Zoé était d'origine avec un pare-brise athermique comme le haut de gamme Zoe40 de l'époque ... bref quand le soleil tape c'est inconfortable.

il y a aussi ce problème de rangement place avant, la boite à gant est microscopique (plus petite que la zoé 40)

Bilan, une 4ème Zoé dans 3 ans ? c'est pas certain du tout... car la concurrence sera dans 3 ans probablement meilleure que Zoé.

En attendant, cette Zoé roule très bien c'est l'essentiel et de façon sure, économique et écologique.

Un bon sujet de discussion à aborder lors du rallye VE AIN-SPIRANT Electric Tour 2021 de VEGA. Je serais présent les 18 et 19 septembre sur ce rallye et je serais ravi de partager nos expériences de couplage solaire pour charger de nos VE.

Objectif, réveiller le département de l'Ain pour qu'il installe enfin des bornes de recharge au moins de 22 kW AC dans tous les villages. C'est simple fiable et économique et laissons les bornes COMBO CSS uniquement à la charge des pétroliers sur Autoroute !

Coté installation solaire.

Le manque de soleil sur juillet et août se fait sentir. Il faudra attendre 2022 pour un bilan plus significatif en particulier pour le nombre de journées 100% autarciques.

J'ai déjà utilisé et/ou économisé 7224 kWh produits par mon installation solaire depuis le 10/2/2021. Consommation résiduelle EDF sur cette période 2295 kWh très majoritairement en heures creuses, mon taux de couverture solaire est de 81% à ce jour.

Mes véhicules électriques ont utilisé sur mon installation 1578 kWh sur cette période soit 21% de ma production solaire. Il y a eu aussi quelques charges rapide sur le réseau de bornes publiques.

2511 kWh hors charge VE ont été utilisé en différé via ma batterie solaire LiFePO4 de 16 kWh, soit 34,8 % de ma production solaire.

215 kWh de production solaire ont assuré 100% de la production d'eau chaude sanitaire durant la période de non chauffage. Le ballon de 200 Litres pouvant être assimilé à un stockage usage en différé.

Donc 4304 kWh relèvent d'un usage différé de l'énergie solaire sur les 7224 kWh produits. Soit 59% de la production solaire qui est parti en usage différé. C'est la démonstration par A + B qu'il est illusoire sur le plan écologique de poser des panneaux photovoltaïques si ils ne sont pas couplés à des accumulateurs permettant son usage en différé. Batteries de véhicule électrique chargées de jour, batteries stationnaires et accumulateurs thermiques (ballon d'eau chaude, voir une piscine...)

Voici les 2 tableaux de production mise à jour au 31/8.

11 juillet 2021 - Cyclage de ma batterie solaire 16 kWh  

En dehors de la journée la plus mauvaise de l'année question production solaire production brute : 5,87 kWh le 6/7/2021, tous les jours ma batterie LiFePO4 de récupération et qui a maintenant plus de 12 ans cycle à 100% !  16 kWh représentant sa capacité utile résiduelle au bout de 12 ans (soit une perte d'environ 30%)

Elle est un peu juste question capacité, mais en jouant sur les horaires d'usage pour privilégier les fortes consommation la journée c'est à dire pour :

  • Recharge la Zoé
  • Les machines à laver
  • La climatisation
  • Le chauffage piscine qu'une fois les batteries pleines de ses 16 kWh.

Cela me permet de quasiment de ne rien consommer coté EDF. Je rappelle ici que le serveur web qui alimente ce blog est alimenté jour et nuit 7J/7 au soleil. L'informatique représentent tout de même 1/4 de ma consommation d'électricité dont au mois de juillet de 20H00 du soir à 7H00 du matin un fonctionnement obligatoire sur la batterie tirant 4,4 kWh pour chaque nuit d'été.

Je n'ai pas assez de surproduction solaire pour envisager un stockage sur 2 jours.

Ma consommation EDF du 1er au 27 juillet est pour l'instant de 205 kWh dont 120 kWh sur les seules 3 journées sans soleil et avec très grosses pluies. Les journées normales de juillet la consommation journalière oscille entre 0 et 1 kWh par jour donc pas de quoi amortir tout  investissement supplémentaire.

Coté Zoé, déjà 3700 km au compteur en 2 mois avec de journées de plus de 360 km avec passage de nombreux cols. Chargée qu'au soleil sur place et quelques bornes sur le chemin (parfois gratuites).

Un seul test au gout amer, fut une charge chez Total sur autoroute en combo-CSS à la puissance réduite de 38 kW au lieu des 50 kW annoncés  alors que la batterie était quasiment vide et ma Zoé froide (mois de 25 km depuis le matin). Cout de la charge exorbitant ! Il s'agissait juste de vérifier pour moi que la prise combo-CCS de ma nouvelle Zoé 52 kWh fonctionnait.

Me voilà averti: ne pas charger sur autoroute et rester en 22 kW AC c'est plus de 4 fois plus économique pour un gain de temps ridicule 22 kW au lieu de 38 kW !

J'ai bien évidement arrêté pour ce test ma charge pile à 80% car après cela ralenti encore plus et couterais donc encore plus chère ! Je plein ceux qui ne peuvent charger rapidement qu'en COMBO-CCS. ( Vive la Zoé et son chargeur AC 22 kW)

Charge de 16 % à 80%  soit 38 kW en moyenne (c'est bien trop bas par rapport au 50 kW annoncé) soit 0,66€ le kWh on est proche de l'escroquerie. A quand une facturation légale au kWh et non au temps ?

Détail du relevé reçu :

Localisation :

TOTAL - Aire de Bourg Jasseron (Direction Lons-le-Saunier)

 

 

N° de session  :

0ede3356-d140-4042-9911-b2d6e93711e5

Réception des informations du réseau de charge :

mercredi, le 7 juillet 2021 à 11h37

 

 

Début de connexion :

mercredi, le 7 juillet 2021 à 10h45

Fin de connexion :

mercredi, le 7 juillet 2021 à 11h36

Durée :

51 minutes, 10 secondes

Energie délivrée :

33,037 kWh

 

 

Total TTC :

22,88 €

A noter qu'avec la même carte sur le réseau de bornes payant 22 kW AC T2 j'aurais payé 5,5 euros pour 33 kWh et en plus de pouvoir charger à fond jusqu'à 99%.

11 juillet 2021 - Bilan après 5 mois de ma nouvelle installation solaire  

Malgré un mois de juin très mauvais question ensoleillement, l'honneur est sauf : le soleil a apporté 90% de mes besoins en énergie en juin.

Ceci ne fut possible que grâce aux couplages panneaux solaires et batteries (capacité utilisable 16 kWh)

Voici un petit tableau qui montre la proportion du différé d'usage et ce malgré que mes VE ne soient chargés que de jour, que le ballon d'eau chaude n'est rechargé que durant un plein ensoleillement et que la pompe à chaleur de la piscine n'est utilisée que si les batteries sont pleines.

A noter: Le cyclage des batteries se fait à plus de 90% de leur capacité un jour de plein soleil.

Bilan chiffré de mon projet d'autarcie électrique sur les 6 premiers mois de ma nouvelle installation solaire.

  • Production brute de mes 66 m² de panneaux photovoltaïques : 5780 kWh

  • Production électrique utilisée après perte rendement : 4831 kWh

  • Utilisation pour charge de mes véhicules électriques : 1326 kWh (8300 km)

  • Consommation utilisée via les batteries de nuit : 1693 kWh

  • Consommation résiduelle EDF : 1937 kWh

  • Couverture solaire du mois de juin : 90%

  • Nombre de jours autarciques (0 KWh EDF sur 24 heures): 7 jours

  • Nombre de jours consommation EDF <1 kWh/24 heures : 81 jours sur 5 mois

  • Plus forte production solaire brute journalière enregistrée sur 5 mois : 65 kWh le 9 juillet 2021

  • Plus faible production solaire brute journalière enregistrée sur 5 mois : 5,8 kWh le 6 juillet !!!! ( un temps exécrable en 1 jour ma cuve de récupération d'eau de pluie a été complétée à 100%  en moins de 24 heure soit plus de 10 m3 !

  • Le déficit solaire par mauvais temps exceptionnel sur ces 5 derniers mois m'a fait perdre plus de 1000 kWh bruts.

  • Cyclage journalier moyen de la batterie au mois de juin: 11 kWh/24 heures pour une capacité de 16 kWh !

  • Durant les 5 jours qui ont été autarcique en juin (c'est à dire 0 kWh EDF sur 24 heures) les batteries ont été utilisées à 15 kWh. Oui les batteries LIfePo4 même après 12 ans d'usage font encore leur job !

Explication du très gros écart entre 7 jours à 0 kWh mesuré sur le Linky et 81 jours avec moins de 2 kWh (1 kWh affiché) : J'ai laissé l'horloge du gros four électrique de ma cuisine sur EDF ce qui me permet de détecter toute coupure EDF et d'autre part j'ai remarqué que le compteur Linky enregistre le courant de neutre résiduel résultant du couplage à la terre par ENEDIS du neutre permettant de mesurer les courants de fuite et donc la sécurité de fonctionnement des interrupteurs différentiels. C'est pour cette raison que je ne coupe par mon disjoncteur EDF pour conserver le couplage neutre à la terre d'ENEDIS. Il doit y avoir quelques centaines de mètres entre le lieu de couplage à la terre par ENEDIS et mon installation induisant des courants de terre. Ce qui signifie qu'en cas de panne EDF j'aurais bénéficié de 81 jours d'autonomie autarcique sans restriction de consommation électrique de ma part.

Il faudra donc attendre fin 2022 pour avoir un bilan annuel plus précis de mon installation.

Conclusions :

Une installation photovoltaïque non couplée à des batteries est une aberration totale sur le plan écologique dans mon cas la surproduction de jour a été utilisé à 100% pour charger 16 kWh de batteries statiques LiFePO4 de récupération pour alimenter ma maison la nuit et pour charger mes Zoés.

La batterie statique LiFePO4 de 16 kWh cycle en moyenne à 80% de sa capacité tous les jours. Elle supporte cela depuis 12 ans !: 1er usage sur mes VE (70000 km), 2ème usage sur mon ancienne maison et ma première installation autarcique et 3eme usage en cours sur ma nouvelle installation. Elles ont perdu 25 % de leur capacité tout de même mais cela fonctionne toujours.

Définitivement faire du solaire photovoltaïque non associé à un couplage batteries au moins dimensionné pour un usage jour/nuit est illusoire question efficacité écologique.

Je garde mon objectif 30 jours autarciques de suite en cas de plein soleil sur un mois ce qui n'a absolument pas été le cas depuis le 1er avril 2021. Juillet 2021 c'est déjà raté avec les 2 journées calamiteuses des 6 et  7 juillet ou mes cuves de récupération d'eau de pluie se sont re remplies à 100% soit 10 m3 en 24 heures.

Coté ZOE50 déjà 2500 km parcourus en un moi, chargée uniquement qu'au soleil chez moi et quelques compléments sur bornes rapides 22kW au gré de mes voyages.

Coté piscine, elle est à 30°C gratuitement malgré le mauvais temps, la pompe à chaleur multipliant par 6 les kWh solaires fournis. Record: 100 KWh thermiques injectés en un jour plein soleil dans le bassin ce 9 juillet pour effacer 3 jours pluvieux.

Bref, vive le soleil gratuit.

A suivre..

30 mai 2021 - Après 4 ans d'usage de ma Zoé 40 je passe à la Zoé 52 kWh  

Zoé R135 Exception avec charge combo CCS
Chargée chez moi 100% panneaux solaires bien évidement !

Voici le bilan de mes deux premiers jours avec ma 3ème Zoé 50 haut de gamme R135 Exception pour tenter de ne rien manquer !

J'ai lâché à Renault ma Zoé 40 après 4 ans car sa batterie en location commençait à décliner tout en étant au-dessus des ratios de garantie....

Elle est blanc nacré full option c'est le modèle "exception": je n'ai pas eu le choix car il y a plus de 6 mois de délai pour une Zoé si elle n'est pas en stock chez le concessionnaire à cause de la pénurie mondiale de composants. Il n'avait plus que ce un peu couteux modèle en stock.

Commençons par ses plus :

  1. Accélération cela me rappelle le décollage en Concorde ! 135 chevaux électrique ça pousse très fort
  2. Aide à la conduite, elle reste dans les lignes sur autoroute, les rétro signalent les véhicules en angle mort, freinage d'urgence (j'espère que je n’aurais jamais besoin de le tester)
  3. Dès la sortie de la concession tous les services multimédia (restant disponibles voir ci-dessous) sont opérationnels et activés plus besoin de code à recevoir par courrier grâce à Easy Link (adieu RLINK)
  4. Finition intérieure c'est super pour du Renault
  5. Silence de roulage en nette amélioration par rapport à ZE40
  6. Très grand confort du volant (il parait même qu'il chauffe en Hiver)
  7. Grand écran 9" très lisible de jour 8 - La reconnaissance vocale est cette fois très opérationnelle
  8. Des radars anticollisions de proximité sont placés tout autour de la Zoé.
  9. La batterie vous appartient et elle est garantie 8 ans (voir inconvénients plus loin)
  10. Option charge rapide CSS 50 kW très utile sur autoroute tout en concevant la charge fiable T2 22 kW AC qui est l’énorme avantage de la Zoé par rapport à tous les autres véhicules électriques. Une borne de charge économique par rapport aux bornes AC DC qui nécessitent de plus de la maintenance car elles chauffent.
  11. Phares à LED, que je pourrais tester quand le couvre feu sera levé :-)
  12. 52 kWh au lieu de 41 KWh (et plus que 34 kWh après 4 ans de ma ZE40) c'est une nette amélioration (à confirmer à l'usage question autonomie réelle)

Les moins (du régressif par rapport à la Zoé ZE40) :

  • Plus de SMS permettant entre autre de garder un historique de ses charges en temps et en heure Grrr. Inacceptable L'affichage des arrêts de charges via My ZE si lancé l'appli est lancée sur son smartphone est éphémère et de plus c'est non historicisé.
  • Plus de pré-conditionnement par le bouton ou par téléphone quand le véhicule n'est pas branché
  • Plus de clim ou de chauffage durant la charge
  • Plus d'information énergie (option qui semble en panne)
  • Plus de bouton sur la télécommande pour ouvrir la trappe de charge (du coup il faut se contorsionner dans son garage quand il est étroit pour rerentrer dans le véhicule et déverrouiller la trappe
  • Plus d’informations trafic intégrées dans le GPS Renault (c’était en option sur ZE40 et ZE22) et plus d'une fois je suis arrivé à l’heure à mes rendez-vous en jouant à fond sur les options contourner les bouchons. C'était efficace est de plus ergonomique pour rouler en toute sécurité)
  • Plus de Coyote intégré (c’était en option et c'était de plus très ergonomique) Très pratique pour signaler ou connaitre les incidents sur la route (signale un accident par exemple) et pouvoir de sortir à temps d'une autoroute par exemple.
  • A vous de payer le trafic en 4G pour des services moins bien intégrés donc moins sécuritaire sur votre Smartphone. Certes Easylink permet de déporter certaines application de votre smart phone sur l'écran 9".
  • Impossible de régler le mode jour sur l’écran quand on est dans son garage (option forcer mode jour indisponible)
  • Le badge main libre est trop épais et trop lourd pour moins de fonctionnalités (c’est un ratage avec de plus le logo Renault qui est de plus en sur épaisseur)
  • La batterie est garantie 8 ans (160000 km) certes, mais pour une perte de plus de 40%, alors qu'en location c'était une perte maxi de 25% !!!!!!!!!! Une honte car avec -40 % la Zoé est inexploitable il vaudrait mieux 6 ans avec 20% de perte maxi.

Et toujours pas un simple compteur en kWh sur le tableau de bord permettant de connaitre la consommation réelle de sa Zoé par exemple pour indemniser les amis qui vous ont dépanné en chargeant votre Zoé chez eux. Cette option était disponible de base sur les Kangoo électriques Electri Cité et Electro Road de 2001 et 2003 !!!! et oui je parle bien de régression. Évidement un tel compteur permettrait avec une exactitude scientifique de connaitre la consommation réelle au km de sa Zoé. Une information que certains chercheraient à cacher car elle permettrait de contrôler les facturations aux bornes de charge et de calculer le rendement réel du couple chargeur /batterie/BMS et aussi vos fournir que la capacité de suivre par vous même la capacité de votre batterie.

Une fois de plus Renault est incapable à la fois de faire des améliorations sans contreparties régressives.

Bon on est bien toujours sur Terre et non au Paradis grâce à Renault qui maintient ainsi le mythe qui découle d'Adam et Eve ou on est sur terre pour en C... c’est dommage.

Bon je vais faire avec, les nouveaux avantages vont finir par me faire oublier les nouveaux inconvénients et dans quelques temps viendra le bilan autonomie réelle.

Les nouvelles de mon installation solaire autarcique:

Depuis mi février 2021 j'ai déjà utilisé 2615 kWh solaire gratuite. Énergie mesurée à la sortie de mon onduleur, et en plus j'ai l'eau chaude totalement gratuite produite sans passer par l'onduleur et la couverture des pertes de rendement de l'onduleur pour l'informatique qui est couvert par les panneaux solaires.

Mes VE ont utilisés 750 kWh de cette production soit 4100 km gratuits depuis mi-février.

Dans quelques jours, je publierais son bilan détaillé sur les 3 premiers mois.

26 avril 2021 - Mes trois premiers jours en autarcie électrique  

Production solaire brute: 158 kWh

Electricité utilisée en directe DC production eau chaude sanitaire durant ensoleillement: 4,5 kWh

Electricité utilisée sortie onduleur en 230 Volts AC:  103,8 kWh H24 sur 3 jours

Consommation épargnée sur rendement onduleur part serveurs informatiques: 15 kWh

Puissance crête utilisée 6,3 kW sur les 11 kW disponibles.

Capacité batterie utilisée 15 kWh (3 cycles)

Conso EDF sur 3 jours: 0 kWh

Usage d'électricité sans se priver ! :

  • 21,45 kWh charge Zoé ( 158 Km effectués dans un rayon de 10 km passage de nombreux cols)
  •   3,7 kWh recharge Auto-Magique (Kangoo électrique)
  • 28 kWh informatique et audiovisuel
  •   1,95 kWh (jardinage: tonte pelouse, pompe arrosage)
  • 38,2 kWh usage domestique (machines à laver, cuisine, etc...)
  • 10,48 kWh Ventilation dont 3 kWh compresseur pompe à chaleur

Il restera tout de même un peu d'électricité EDF sur le mois d'Avril à cause des températures très basses (gel) avec peu de soleil sur plus de 10 jours et de plus j'ai donné la préférence à l'usage des pompes à chaleur plutôt que la chaudière au gaz qui est émettrice de CO².

7 avril 2021 - Bilan du mois de mars   (premier mois complet avec panneaux solaires)

Chiffres du 1 au 31 mars
  • Production brute des panneaux solaires: 1228 kWh
  • Electricité utilisée en sortie d'onduleur après perte rendement : 751 kWh
  • Electricité utilisée mode DC pour ECS : 29 kWh
  • Electricité solaire récupérée pour couvrir perte rendement onduleur partie informatique: 26 kWh
  • Consommation totale en électricité: 1233 kWh dont seulement par EDF: 482 kWh
  • Gain solaire du mois: 77 €
  • Sans charge de mes voitures électriques il y aurait déjà eu excès de production certains jours

Usages:

  • En direct durant le soleil: 605 kWh dont 276 kWh charge Zoé (1530 km au soleil) et 12 KWh charge Auto-Magique.
  • En différé via batteries LiFePo4: 146 kWh
  • En mixte:
    • Alimentation maison: 426 kWh
    • Informatique et serveur web de ce site: 315 kWh
    • Alimentation centrale traitement d'air et pompe à chaleur: 107 kWh

Chauffage, les besoins de mars de 2709 kWh sont couverts par:

  • Gaz chaudière à condensation: 1868 kWh
  • Récupérateur thermique par échangeur rotatif du double flux: 691 kWh
  • Production de chaleur par la pompe à chaleur CTA: 150 kWh (il y a encore des problèmes de mise au point de la centrale de traitement d'air Cooler P90 600 V de France Air car son firmware est mal conçu ainsi que la régulation du compresseur), je suis en attente de correctifs...
  • Augmentation négligeable de la consommation électrique Double Flux versus Simple flux de l'installation précédente grâce à une régulation horaire et usage si présence dans le bâtiment
  • Gain du mois: 34 Euros
  • Bien évidement il y a une augmentation de confort découlant du double flux avec récupérateur actif car je renouvelle l'air 2,5 fois plus qu'avant dans ma maison pour une consommation électrique supplémentaire faible. Ainsi, par temps de Covid c'est comme si les fenêtres étaient ouvertes alors qu'elles sont fermées et le taux de CO² ne dépasse pas les 500 ppm alors qu'avant il dépassait la nuit dans les chambres et la cuisine largement les 1000 ppm.

Exploitation optimisée au maxi du tarif Tempo grâce au stockage par batterie en période rouge et par définition consommation plutôt la nuit quand il n'y a pas de soleil (donc heure creuse)

Tableau de surveillance fin de journée du 7/4/2021,
les batteries prennent progressivement le relais du soleil à 19H15.

Puissance maxi solaire du jour 7,8 kW (150 ampères sous 52 volts)

Mon tarif effectif moyen au kWh Tempo toutes taxes incluses.

Mois

Mon tarif moyen kWh TTC en € conso EDF HC bleu HP bleu HC Blanc HP Blanc HC Rouge HP rouge Gain € via tarif tempo
12/2020 0.1348 1282 283 346 287 217 81 68 16.9
01/2021 0.1392 1398 217 288 165 226 421 81 190.4
02/2021 0.1112 766 259 176 97 132 95 7 51.09
03/2021 0.1029 482 210 110 94 68 0 0 6.82

Le tarif Tempo m'a déjà fait économisé 265,21€ en 4 mois couvrant largement le surplus de frais d'abonnement du tarif Tempo. A noter les panneaux solaires sont en place depuis le 9 février. Durant le mois de février l'installation n'était pas 100% opérationnelle. Le gain sur Tarif Tempo l'hiver prochain sera encore meilleure. Objectif zéro heure pointe au tarif exorbitant rouge.

Ce gain est calculé par comparaison à un usage Tempo sans dispositif de control de l'heure et du jour de l'usage de l'électricité et sans dispositif de stockage de l'électricité.

L'optimisation dans mon cas va jusqu'à choisir le jour de charge du véhicule électrique et de l'heure. Stockage de électricité en heure creuse et en anticipation de un jour au tarif non rouge veille de journée rouge annoncée.

C'est de loin ce qui est le plus rentable dans mon installation à partir du moment ou on a déjà un onduleur pour protéger l'informatique avec une capacité de batteries non négligeable. Dans mon cas 15 KWh à ce jour.

Economie totale du mois: 117 euros

A partir du mois prochain ma facture EDF deviendra négligeable. Sur les 7 premiers jours d'Avril malgré le froid, je chauffe la maison au soleil sans gaz et ma consommation EDF des 7 premiers jours d'Avril est de seulement 26 kWh il faut dire que je peux chauffer au lieu de rouler à cause du confinement !

A suivre...

21 Mars 2021 - Production record journalière du mois de mars

L'autarcie électrique n'est plus très loin. Production utilisable 34 kWh sur 51 kWh produits par le soleil le  rendement globale de l'installation ce jour est de 67%.

Bilan sur 24 heures du 21/3/2021 6h00 du matin au 22/3/2021 6h00 du matin

La ligne bleue représente la consommation totalement assuré par l'onduleur solaire (Disjoncteur EDF coupé)

Attention l'échelle de temps est réduite de 20% de 18H58 à 1H51

La capacité batterie n'a pas été utilisée complètement 12 kWh sur les 16 disponibles.

Ne figure pas sur ce graphe les 1,07 kWh prélevés directement sur les panneaux solaires pour production eau chaude sanitaire.

Ce jour machine à laver linge et vaisselle ainsi que sèche linge ont tourné uniquement au soleil.

EDF n'aura été utilisé pour 6 kWh seulement de 6 heure du matin a 7H59 et de 2H00 à 6H00 du matin en tarif heure creuse pour alimenter les serveurs informatiques.

A noter ma Zoé a roulé ce même jour de 15H00 et 18H00 62 km y compris passage d'un col à 930 mètres uniquement au soleil.

Le 22 mars la Zoé a reçu 22 kWh qu'avec le soleil n'ayant pas eu de besoin lessive et machine.

Prochain objectif la première journée zéro kWh EDF tout en chargeant ma Zoé qui devrait arriver d'ici la mi avril.

28 Février 2021 - Production record journalière du mois de février

Production brute solaire du 28 février: 34,89 kWh

Nette disponible sortie onduleur utilisée à 100%: 24,9 kWh dont 5,6 kWh mis dans ma Zoé, 4 kWh mis dans la pompe à chaleur (donc transformée en 22 kWh pour chauffer)

La consommation domestique n'est pas complètement couverte ce  jour car toutes les machines ont tournées, il manque 11 kWh.  La production électrique disponible en sortie d'onduleur d'une journée ensoleillée de fin mars devrait être de 21 kWh jour supplémentaire ce qui devrait assurer l'autarcie électrique les jours ensoleillée les jours de grande lessive.

La voiture électrique est indispensable pour absorber l'énergie durant le heures autour de midi car mes batteries de 12 ans d'âge n'ont plus une capacité d'abortion instantanée suffisante. L'été la climatisation et le chauffage de la piscine par PAC absorberont cette puissance sans soucis.

26 Février 2021 - Première journée autarcique question électricité

Consommation EDF sur 24 heures 0 kWh

Production brute solaire sur 24 heures 34,39 kWh (plein soleil sur la journée)

Production nette d'électricité sur 24 heures sortie onduleur et stockage 25,9 kWh

Répartition de l'usage de cette électricité solaire:

  • 9,05 kWh Serveurs informatiques, PC, tablette, télévision, vidéo surveillance:
  • 0.61 kWh Usage extérieur à la maison (éclairage)
  • 7,43 kWh consommation maison: cuisine, éclairages et autres
  • 5,91 kWh centrale de traitement d'air et sa pompe à chaleur
  • 0,9 kWh petit complément de charge de ma Zoé

A noter toutefois que sur cette journée il n'y a pas eu d'usage de machine à laver et sèche linge en gros une fois tous les 3 jours, la production eau chaude est encore assuré par la chaudière à condensation du chauffage. il faudra donc attendre la fin mars pour couvrir les besoins hebdomadaires charge Zoé comprise pour l' usage local de ma voiture c'est à dire faire les courses.

il y a de grosses améliorations à tenter d'obtenir question rendement global de l'installation de production d'électricité. Une voie possible c'est que le fond de consommation permanente d'électricité pour le poste informatique soit assuré durant une journée ensoleillé par une connexion directe de 3 strings de panneau solaire au batterie de l'onduleur en 270 volts DC sans passer par la chaine de stockage en 48 Volts. Je réfléchie à cette modification qui me ferait gagner 6% de rendement global. Il suffit pour cela de me trouver un contacteur doté d'un pouvoir de coupure de 350 volts DC sous 6 Ampères (c'est pas si simple avec le courant continu) il faut que ce contacteur puisse commuter en série ou en parallèle les 3 strings concernées selon le niveau de la tension de la batterie DC de l'onduleur. Pour cela il faut 6 contacts travail et 6 contacts repos séparés. Bref un sacré monstre.

24 Février 2021 - Premier bilan de production solaire

Une fois la neige fondue et un peu de patience pour le retour du soleil, 4 premiers jours bien ensoleillés permettent de confirmer que ma consommation EDF est à zéro entre 8H30 du matin jusqu'à 1H00 du matin le jour suivant. Il n'y aura donc plus de consommation en heure pleine.

La production nette d'énergie électrique mesurée et consommée en sortie d'onduleur dépasse 24 kWh sur 24 heures sur les jours de plein soleil de février. La production brute des PV étant de 35% supérieure en tenant compte des rendements onduleur, convertisseur et batterie LiFePo4.

Je suis très satisfait de mon choix double orientation qui me permet de repartir la production dès le lever du soleil jusqu'à son couché La production du toit 30 minutes avant le lever du soleil est déjà de 300 watts.

Voici le tableau de marche de mes panneaux évalué en production solaire sortie panneaux intégrant l'ensoleillement moyen de l'Ain.

Champs 48 tuiles SE 40 tuiles SE 40 Tuiles NO 8 Tuiles SE ECS Total 66 m²
  3600 Wc 3000 Wc 3000 Wc 600 Wc 10200 Wc
Période kWh kWh kWh kWh kWh
Janvier 145 121 64 24 355
Février 197 165 103 33 498
Mars 373 311 215 62 927
Avril 489 407 325 81 1260
Mai 522 435 404 87 1403
Juin 594 495 447 99 1586
Juillet 637 531 479 106 1698
Aout 525 438 363 88 1367
Septembre 407 339 247 68 1024
Octobre 259 216 145 43 639
Novembre 146 122 71 24 363
Décembre 113 94 46 19 271
Total annuel 4408 3673 2909 735 11392

L'autarcie électrique devrait donc être possible 7 mois sur 12.

Production journalière minimum constatée coté PV en février pour jour sans soleil: 4 kWh

Production journalière maximum constatée coté PV en février pour jour plein soleil: 32,6 kWh

Production journalière moyenne attendue coté PV en février : 17,7 kWh

La production d'eau chaude sanitaire sera assurée par le photovoltaïque en mode directe par effet joule sur PV dès la coupure de la chaudière gaz assurant le chauffage sur les 4 mois les plus froids de l'hiver. Le reste de la période de chauffage sera assuré par 2 pompes à chaleur alimenté au soleil. Dès que la température sera atteinte dans le cumulus l'énergie électrique pour ce dernier sera automatiquement réacheminer vers les batteries.

A venir dans quelques semaines les premiers graphiques.

Ma Zoé a reçu ce jour ses 5 premiers KWh solaires sur Ambérieu.

8 Février 2021 - Inauguration du toit photovoltaïque

Avec une semaine de retard pour cause climatique, les panneaux solaires sont en place et sont raccordés à mon installation autoconsommation totale. Il ne manque plus que le soleil pour réaliser des tests significatifs. Après une première journée complète mais sans soleil c'est tout de même 4 kWh qui ont été produits. A suivre dès que le soleil sera de retour.

24 Janvier 2021 - Mon toit est fin prêt à recevoir les 66 m² de tuiles photovoltaïques

Après 5 mois de préparation de ce chantier hors normes et une prise de risque de découvrir ma maison en plein hiver, elle est de nouveau hors d'eau avec juste la sous couverture plastifiée de sécurité. (je croise les doigts pour l'assurance de mon couvreur).

Le camion de livraison des tuiles solaires et leurs pose sont planifiés pour ce Lundi 25 Janvier, nous verrons si la société EDILIANS saura tenir ses engagements vis à vis du contrat que j'ai signé avec le couvreur "Jean-Rivière".

La suite de l'aventure dans quelques heures. Dès que les string solaires seront posées avec leur câblage elles seront mises en service car l'installation est déjà prête.

Hier j'ai reçu la visite du président de l'association VEGA Stéphane qui a déjà mis en ligne sur Facebook un premier reportage sur mon installation qui sort un peu des sentiers battus en particulier pour recharger ma Zoé qu'avec du soleil. https://www.facebook.com/DoubleHybride/posts/3890846024269386

10 Janvier 2021 - Bonne Année à tous sauf au Covid !

Le chantier de pose des 66 m² de panneau photovoltaïque démarrera le 20/1/2021 attente d'une première journée sans pluie ou neige. L'installation électrique est prête à les recevoir. Le jeu de Batteries LiFePO4 de 12 ans d'âge a repris du service depuis 15 jours pour zapper les jours Rouge Tempo.

Il m'a fallu reconstruire à partir de zéro l'armoire de régulation solaire qui a été perdue lors de mon déménagement. Grr... Comme elle était parfaitement au point je l'ai reconstruit à l'identique ce qui n'est pas très rigolo. Histoire de faire varier les plaisirs seules les dimensions de l'armoire ont changé je suis passé du format paysage au format portait. Un terme très à la mode dans les devis d'installation photovoltaïque pour indiquer le sens de pose des panneaux solaires

Pour ma part les panneaux photovoltaïques étant des tuiles solaires EDILIANS 75Wc TPVS10 ils seront donc au format paysage.

Voici ma nouvelle salle énergie : batteries, onduleur serveur, c'est un petit chalet en dehors de la maison, c'est plus sécurisant et ainsi plus de bruit de ventilateur dans la maison.

La nouvelle salle batteries, onduleur et serveurs en cours de finition, il ne reste plus qu'à relier le gros câble solaire qui va apporter 11 kW en 56 Volts soit 2 fois 100 Ampères.

Cette armoire "control commande" régule l'Onduleur et sa sécurité d'alimentation local.

6 sous-compteurs électroniques "affichage vert" permettront de mesurer avec précision le rendement global de l'installation. Les kWh solaires annoncés seront ceux effectivement utilisés après stockage. Comme on dit "du puits à la roue". Enfin pour les jours Tempo rouge il pourra être mesuré avec précision le tirage de kWh en heure creuse pour compléter la charge solaire si besoin permettant ainsi de ne tirer aucun kWh Rouge Tempo qui est de plus fortement carboné.

Le circuit control commande est en 12 volts sécurisé par mini batterie de sécurité.

En cas de panne complète, les BMS sont autonomes pour réguler la charge des batteries et bloquer toute surcharge.

Le pilotage de la partie solaire vue de la répartition de son usage se faisant à distance par cette armoire

La batterie N°4 n'est pas encore en place, ni le débit solaire qui devrait arriver d'ici fin janvier.

Parlons maintenant du contrat Tempo EDF

Le kWh TTC heure pointe Rouge est à 0,6 Euros et le kWh Heure creuse rouge à 0.11 Euros, c'est un sacré écart. Le tarif le plus bas est le tarif jour bleu heure creuse à 0,08 Euros TTC. En hiver il reste actif le dimanche comme ce jour malgré les -5°C de température extérieure. Ma zoé sera donc chargée cette nuit à ce tarif. A noter, demain c'est de nouveau rouge on fait donc le grand écart de tarif à 6H00 du matin.

J'utilise le signal du compteur Linky pour basculer automatiquement mon alimentation électrique de EDF à mon onduleur 11 KVA sur batteries.

Il est indispensable pour amortir le surcout du contrat TEMPO de basculer un maximum de consommateur heure pointe vers les heures creuses. C'est impossible à réaliser lors que l'on a des consommateurs réguliers tel des serveurs informatiques ou un système de ventilation double flux avec Pompe à Chaleur.  Il faut donc obligatoirement stocker l'énergie pour y arriver. Je vais donc profiter des batteries de mon installation solaire pour le faire.

C'est une solution pour amortir son abonnement TEMPO. Mon installation n'était pas encore prête pour les 4 premiers jours ROUGE de cet hiver (2,7,8 et 9 décembre) même en faisant attention j'ai quand même consommé 63 kWh en pointe soit 17,75 kWh de pointe par jour et 48 kWh heure creuses rouges soit 12 kWh/jour en tarif heures creuses.

Le chiffre de 17,75 KWh en heure de pointe restant est à retenir, car il détermine la capacité batterie à installer pour zapper complètement les heures de pointe. En faisant le pari que mon toit photovoltaïque ne produira jamais moins de 4 kWh/jour en hiver il faut donc un capacité batterie de 13,75 kWh + l rendement. Soit 16 KWh ce qui est en phase avec mes batteries existantes.

La répartition Tempo étant 2/3 du temps heure de pointe et 1/3 du temps heure creuse on peut mesurer le gain obtenu en différant les machines à laver et sèche-linge après 2 Heures, ce n'est pas énorme à comparer à la consommation constante des serveurs et de la ventilation avec sa Pompe à chaleur.

Pour ces 4 premiers jours Tempo rouge consommation 111 kWh (27,75 kWh/J). sans rien faire la répartition aurait dut être :

74 kWh en pointe et 37 kWh en heure creuse = Cout : 48.47 Euros

Dans mon cas avec le décalage des machines : 43,08 € (économie 5,24 € pour 4 journée Rouge) pas de quoi amortir son abonnement Tempo

Examinons maintenant les 6 derniers jours Tempo rouge avec mon installation batterie  partiellement en place avec 12 kWh de batterie (capacité efficace restante de mes 4 batteries LiFePO4 qui ont 12 ans maintenant) et sans panneau solaire :

35 kWh en pointe et 192 kWh en heure creuse soit 227 kWh ( 37,8 KWh/J) = 42 Euros

Si je n'avais rien fait  151 kWh en pointe et 76 kWh en heure creuse soit 99 euros soit 57 euros d'économisés et j'aurais de plus consommé de l'électricité plus carboné car tiré lors des pointes avec du charbon et du gaz sans mon installation très spéciale.

Tous les circuits de ma maison ne sont pas encore basculés sur onduleur, il y a donc encore du grain à moudre pour arriver à 100% heures creuses.

Le gain sera alors de 12,4 euros par jour rouge soit 272,8 euros par an ce gain venant en plus du gain panneaux photovoltaïque bien évidement.

L'installation des panneaux solaire sera à suivre en Janvier sur ce site en fonction des données météorologiques qui peuvent aussi gêner les couvreurs dans leur installation.

22 Novembre 2020 - Il gèle ce matin dans l'Ain.

Premier bilan de fonctionnement de la pompe à chaleur intégrée dans la centrale de traitement d'air

En chiffre sur 24 heures avec une température moyenne sur 24 heures de 2°C.

Avec l'ancienne installation j'aurais jeté 21,5 kWh dans la nature par la ventilation simple flux avec de plus une mauvaise ventilation car limitée à 150 m3/h. Bilan 850 ppm CO² en chambre au milieu de la nuit. (mauvais pour la santé)

Avec la nouvelle installation 425 m3/h extrait si elle avait été en simple flux 62,7 kWh
(450 m3/h) ce qui fut impossible énergétiquement parlant en simple flux d'ou la sous ventilation chroniques des logements et des bâtiments en France.

Avec la nouvelle installation double flux avec PAC et échangeur rotatif:

L'énergie nécessaire pour préchauffer le flux d'air neuf (470 m3/h) sur 24 heures: 71,04 kWh (c'est énorme)

Grace à la PAC et l'échangeur rotatif cela ce réduit à une consommation électrique:

9.19 kWh pour  la PAC et 4.8 kWh pour les ventilateurs soit 13,9 kWh

Le rendement COP est donc 5,11

il y a donc une récupération d'énergie de 57,14 kWh/jour venant pour 8,459 kWh d'un rejet plus froid que la température extérieure et 48,68 kWh captés sur l'air vicié avant son rejet à l'extérieur.

Le gain net par rapport à l'ancienne installation inconfortable est donc de 7,6 KWh par 24 heures avec un confort incomparable. Soit l'équivalent de 42 km par jour gratuit en Zoé.

Voici quelques captures du tableau de marche de la CTA avec PAC durant des phases significatives:

Fin de cycle juste avant le dégivrage automatique de l'évaporateur

Réduction automatique et progressive du débit en dessous de zéro°C ext (OCV)

On rejette plus froid que ce que l'on prélève même en température négative

Après un arrêt de 4 minutes du compresseur (protection anti-cycle court du compresseur)

Le bilan est moins reluisant 6 fois par heure à 1,6°C t ext la température de soufflage tombe à 15,6°C. Ce problème est remonté à France Air car il s'aggrave nettement avec une température moyenne ext entre 10 et 15 °C (fonctionnement en mi-saison ou on monte à 188 cycles/jour de démarrage de la PAC) Sur ce dernier tableau c'est uniquement l'échangeur rotatif qui récupère certes avec un rendement remarquable. (extraction 17,6°C rejet 3°C  T ext 1,6°C soufflage 15,6°C)

Dans mon installation la régulation de la CTA se fait sur la température de reprise d'air afin de donner de l'inertie à l'installation. La température de reprise est plus basse que les pièces de vie car la reprise passe par la buanderie qui est non explicitement chauffée.

A noter il existe un mode de sécurité température minimum de soufflage avec une batterie électrique qui peut s'activer optionnellement (mode MTC) à une température réglable pour ma part je l'ai mis à 15°C (il ne s'est jamais déclenché à ce jour) car le compresseur de la PAC reprend juste avant ce seuil.

19 Novembre 2020 - Ventilation double-flux

Maintenant que le sous-chantier cuve récupération eau de pluie est terminé. Le gazon vient de tout cacher, on passe au sous-chantier N°2 la mise en place de la centrale de traitement d'air double flux à PAC qui a démarré ce jour, les économies de calories débutent donc ce jour .

Le chalet va devenir ma centrale électrique solaire autarcique de 11KW fin janvier 2021

Le pourquoi écologique

Un des gros postes du chauffage c'est la ventilation si elle est assurée correctement pour maintenir un air sain sans trop de CO² et sec dans l'habitat.

A partir des années 70 la mode est passée à la ventilation mécanique par extraction simple flux en maison individuelle neuve pour des questions d'économie d'installation.

Résumons ce gouffre énergétique:

En moyenne: 60 m3/h cuisine et 60 m3/h salle d'eau et 15 m3/h par WC

Dans mon cas  150 m3/h.

Simulons température moyenne saison hiver ext 11°C température extraction 20,5 °C

Puissance perdue en moyenne:  150 x 0,34 x (20,5-11) = 484 Watts

Par pointe de froid : -6°C ext  puissance perdue: 1351 watts soit 32 kWh/jour !

Estimation en énergie sur la saison d'hiver: 222x 24 x 484 watts = 2579 kWh  !!! (équivalent à 14000 km de zoé)

Sur les 10 dernières années ce caisson a donc gaspillé: 25.790 kWh !!! soit environ 2000 Euros de gaz.

Voici sa photo après sa déconnexion:

Dorénavant, il ne servira plus que l'été en tant que ventilateur pour ventiler le comble (évacuation air chaud par le toit) ce qui limitera les besoins de climatisation au passage.

Je me suis donc imposé la mise en place d'une ventilation double flux et quitte à bien faire avec une centrale de traitement d'air PRO super équipée:  filtration, échangeur rotatif et pompe à chaleur assurant le préchauffage l'hiver et le rafraichissement d'air l'été, régulation électronique des débits et des températures .

Le plus délicat est la mise ne place des gaines d'injection d'air dont la pose après construction est couteuse et difficile à cacher vu le diamètre des gaines. Heureusement un comble accessible dans mon cas a réglé une grande partie du problème.

Pour une question de qualité d'air pour abaissement du taux de CO² , j'ai augmenté le flux d'air afin de vivre un peu comme à l'extérieur (C'est bon pour la santé)

Paramétrages initiaux basique saison hiver de ma CTA (Central de Traitement d'Air):

  • Fonctionnement actif avec PAC et échangeur rotatif: 450 m3/h injectés et 444 m3/h extraits cas température extérieure <15°C

  • Fonctionnement économique échangeur rotatif seul: 300 m3/h injecté et 250 m3/h extrait si température extérieure entre 12°C et 20°C

Après une premier nuit de fonctionnement je peux déjà tirer quelques conclusions:

1: C'est ma première nuit depuis 45 jours sans être réveillé grâce à une meilleure qualité de l'air

2 :Analyse bilancielle calorique:

Cas T ext: 12,7°C: L'air rejeté est à 14.7°C et l'air introduit est à 19,2 °C en mode économique. Puissance perdue rejetée dans la nature 1,5 x 0,34 x 250 m3/h soit:

Puissance perdue: 171,36 Watts  (puissance économisée par rapport simple flux 312,64 watts)

Sur ce tableau constat de la récupération de l'air de la buanderie avec Sèche linge en service d'ou un air extrait à 22,4 °C. Voilà un gain indirecte par effet de bord intéressant.

Tableau de pilotage de la CTA France Air en mode sans PAC

L'échangeur rotatif étant placé avant la pompe à chaleur ce gain est vrai H24 7J/7

Le gain annuel pour la ventilation double flux attendue sera donc d'environ 1900 kWh par année de chauffage dans mon cas pour des conditions de confort nettement améliorées en terme de ventilation des chambres. (Taux de CO² max 550 ppm au lieu de 950 ppm mesurés avant mise en service de la CTA)

En mode actif avec pompe à chaleur: On rejette de l'air plus froid que la température extérieure ce gain est transféré par l'énergie du compresseur  (cas classique d'une pompe à chaleur air/air) le kWh thermique fabriqué est 4 fois moins couteux que l'électrique EDF et un peu mieux que le kWh thermique gaz à condensation. Ce mode sera bien évidement extrêmement efficace dès que mes panneaux solaires seront installés. Ce mode vise à diminuer la partie de chauffage assurée par le gaz naturel consommé par la chaudière à condensation. On ne parle pas d'économie en kWh sur ce mode mais de baisse du cout du kWh thermique. La gain brut n'étant que l'écart de l'air rejeté plus froid que l'air extérieur + gain par condensation de l'air humide rejeté. Nous calculerons ce gain ultérieurement en fonction de mesures à venir au fil des mois. La CTA sera équipé d'un compteur indépendant pour mesurer sa consommation avec précision.

La centrale de traitement d'air France Air double flux à PAC et échangeur rotatif.

Le diamètre énorme des gaines pour passer 450 m3/h silencieusement

Les spécialistes CTA verront une petite erreur qui est en passe d'être corrigé.

Une dernière photo insolite des combles. L'énorme câble de récupération de l'énergie des 60 m² de capteur de solaire est en cours de pose. 4 x 25 mm² de quoi passer 11 KW en 56 volts.

Sans les combles ce chantier double flux eut été ravageur pour la déco intérieure existante.

Reportages

(résumé)

Technologies

Activisme

Associations

Forums

Sites Amis

Cours du pétrole

 

le nuage de tagss

voir le CR de la 5ème édition Les dernières nouvelles publiées par la Nasa par des scientifiques et des ingénieurs Namur La Prius dans toutes les conditions 2005 version IV Etat de la recherche Accès direct aux derniers messages Rétablir la vérité Salon de l'auto Lyon 2011 Le tableau officiel RMCEN FIA classement final consommation complet reportage diffusé à 13H00 sur TF1 Le moteur Sterling 30 ans de l'AVERE 2008 Le fil des news compilées de l'AVEM Salon Ecomobile Lyon La Rochelle pics de consommation Reims La Toujours Contente 2006 Vers les mots de début 2011 mise en graphiques 2009 - la 4ème Et toutes les autres Rallye 21 Suisse Détail des conclusions ici lire l'article L'ODB du Kangoo ER Test kit lithium 4kWh 1er rassemblement du club Prius à Mulhouse résumé 2010 La plaquette PDF Le communiqué de Presse Mectron One-Too lire La charge rapide d'un VE Roulez Solaire en autarcie Vers les autres mots des l'années 2009 Etats Généraux de l'automobile - Paris Porte Ouverte Mobil'Eco Les Chti 2008 butiner par période sur ce lien 1ère croisière Verte Paris-Pékin en Scooler Les disponibilités en occasion était sur cette page Gigawatt lecture des 3 premières années d'aventures Le Grenelle L'Edito 2007 Wiki environnement Les courbes montrent qu'en puissance sur 10 mois de l'année souvenir photo de ce véhicule lors de la fin de la mission N°2 avec l'Auto-Magique Le tableau officiel de synthèse 3ème édition de la Traversée des Alpes Solariser un Kangoo La genèse de l'Auto-Magique Le fil des news"Energie"compilées d'Enviscope DoubleHybride Les piles à combustible Le scandale de la TIPP Lyon 2009 Solar Event 2009 début de l'aventure de l'Auto-Magique Les batteries style="font-size: 7pt; text-decoration: none; margin: 2px; color: rgb(219, 255, 250); font-family: Verdana, monospace;">Les batteries Rififi Ouverture à la phase III Le forum du site 2010 - la 5ème Les news mobilité écologique Nostalgie et mobilité électrique

  •  Liens utiles pour l'ouverture au monde de l'écologie automobile

    Le corner des associations amies et militantes

    Contactez-nous pour participer au corner des associations sans but lucratif

    Mobil'Eco - humanité autour de la préservation du patrimoine des véhicules électriques.

     WEB

    AVEM (Avenir du Véhicule Electrique Méditerranéen)

    Le fil des news compilées de l'AVEM

    Accès direct aux derniers messages du forum du club

    vehiculeselectriques.free.fr  le forum incontournable

     WEB

    L'avis des scientifiques et des ingénieurs  WEB
    Enviscope (le quotidien de l'environnement de l'innovation et de l'éco entreprise)

    Le fil des news "Energie" compilées d'Enviscope

    VEGA - Association des utilisateurs de véhicules électriques du pays de Gex et des environs

     WEB

    Les dernières nouvelles publiées par la Nasa par des scientifiques et des ingénieurs  On y parle aussi de changement climatique et de solutions pour l'avenir de l'humanité.


     Objectifs des tests de 2005 à 2013

    Cliché Août 2005

     Cliché Août 2008 3 ans après ?!?!?!?!? Régénération

    1 août 2008, après trois ans en double hybride que d'aventures! et aussi des résultats obtenus: l'hybride rechargeable ou l'e-REV selon de quel point de vue on regarde sont bien l'avenir de l'homme, tous les constructeurs s'y mettent tant les résultats en matière d'économie de pétrole sont spectaculaires. Renault nous prépare le mass-market du VE et Toyota va mettre de coté son slogan originel pour la Prius "le véhicule électrique que l'on n'a pas besoin de brancher". C'est bien d'utiliser la gomme qui est au bout du crayon chez ces deux constructeurs. Certains continuent par contre à s'arcbouter sur leur diesel toujours plus..., d'autres ont compris maintenant.

    Jeux éducatifs gratuits Pour vérifier, que vous vous êtes bien imprégnés du message que j'essaye de faire passer depuis 3 ans, je vous propose un petit jeu: Regarder attentivement les 2 images ci-dessus, récapituler tous les points de ressemblance qui y sont cachés (sens réel et sens figuré) et écrivez-moi, le premier qui découvrira les 3  grosses ressemblances cachées recevra un petit cadeau souvenir mythique. Ce jeu est totalement gratuit pour respecter la législation, il vous suffit de déduire les ressemblances de la lecture des 3 premières années d'aventures de la Toujours Contente, du début de l'aventure de l'Auto-Magique et de me les envoyer par email.

    Résumé du test hybride II:

    Son but a été de démontrer les bienfaits pour l'environnement en utilisant deux véhicules à traction électrique hybride en combinaison pour remplacer un véhicule diesel (capacité identique de chargement et d'usage)

    •  Kangoo Elect' Road: 40990 km avec seulement 1,2 l aux 100 km de SP 95 et 26 kWh d'électricité aux 100 km  (soit un total de 3€ d'énergie pour 100 km) Parcours jusqu'à 600 km par jour! et seulement 39 g de CO2 au km.

    •  Prius II: 5,9 l aux 100 km (90% autoroute) d'ou la consommation un peu plus élevée que dans l'usage général d'une Prius qui se situe plutôt entre 5,0 et 5,2 l aux 100 km comme constaté sur les 10.000 derniers kilomètres parcourus depuis la cession la Toujours Contente.

    •  Le tableau officiel de synthèse

    Toutes les preuves sont rassemblées sur ce site, elles sont à découvrir en découvrant ou redécouvrant l'aventure intégrale de la Toujours Contente de mai 2005 à mars 2008 complétée pour les très grands parcours par une Prius en attendant le véhicule universel rechargeable tout usage et plus respectueux de l'environnement.

    Le reportage de l'usage de la Toujours Contente au jour le jour est ici depuis son achat, vous pouvez aussi  butiner par période sur ce lien.

    Bilan de la Phase II: Après 33 mois découlant de l'utilisation de deux véhicules hybrides: HV (Prius) et E-REV (Kangoo ER) deux véhicules  très complémentaires depuis mars 2005, la consommation moyennée des 2 véhicules en carburant pétrolier est de 3,3 litres aux 100 km de SP95 sans que son utilisateur ait changé ses habitudes, il a parcouru 74.507 km sur cette période. Bonus avec aucune consommation de pétrole  en ville... (ZEV)  Détail des conclusions ici sur les véhicules électriques hybrides plug-in. Lisez tout pour vous imprégner de la religion VE et découvrir que le facteur 4 pourrait être imposé sans inconvénient dès aujourd'hui si la volonté politique existait...

    Ouverture à la phase III avec l'arrivée de l'Auto-Magique, cela commence le 2 Aout 2008 avec toutes les explications de ce nouveau programme de tests dont j'avais donné quelques détails ici. Je cherche des sponsors financiers et technologiques pour conduire ce nouveau test et en partager les résultats. Le sujet de fond de ce nouveau test est la batterie à géométrie variable, un thème dont vous allez comprendre le sens au fils des mois:

    1. Du 1 septembre 2008 au 31 mars 2010 - expérimentation d'une batterie à géométrie variable portant l'autonomie de l'Auto-Magique de 90 km à 135 km  - Succès de l'idée qui a démontré son efficacité permettant à la voiture de parcourir jusqu'à 300 km par jour en 100% électrique.

    2. A partir du 31 mars 2010, expérimentation avec les mêmes principes d'une batterie à géométrie variable au lithium fer phosphate permettant de doubler l'autonomie de base. Objectif 400 km par jour.

    3. A partir du 1 septembre 2013, expérimentation du remplacement de deux monoblocs STM5 par 4 cellules LiFePo4 coupler à une régulation protection très spéciales (Projet Auto-Magique IV) La cohabitation série Lithium/NiCd !